AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 {we'll be a sweet disaster} /nox

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Bela Ozera
Then you go and let the lonely take my heart again
avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 164
Pseudo : poldark.
Face, © : mae whitman, av/mine, sign@ines♡
Years old : twenty-five yo
Job, studdies : stove from a caterer
Love status : single, definitely

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: {isaac, cleo, nox..}

MessageSujet: {we'll be a sweet disaster} /nox    Dim 11 Oct - 22:25


- Words, how little they mean, when they're a little too late
i stood right by the tracks, your face in a locket
good girls, hopeful they'll be and lonely will wait -

Depuis qu’elle est réveillée, Bela ressent une boule au fond de son estomac. Elle n’a pas besoin de réfléchir bien longtemps pour en trouver la cause, elle la connaît. Nous sommes dimanche aujourd’hui, et c’est dans peu de temps qu’elle va retrouver Nox au restaurant, pour qu’il lui apprenne de nouvelles recettes qu’il a apprises lorsqu’il était en France. Si une partie d’elle-même est bien évidemment excitée à l’idée d’apprendre de nouvelle chose, surtout avec celui qui lui a déjà tant appris jusque-là, une autre partie, qui semble prendre le contrôle d’elle est incroyablement stressée quant à cette nouvelle rencontre. Leur dernière entrevue bien que timide, c’est plutôt bien déroulée mais elle a gardé durant tous leurs échanges ce sentiment de malaise, qui n’a fait que s’accentuer quand elle est partie. Elle a osé l’embrasser. Sur la joue bien entendu, mais elle a osé alors que les choses sont si différentes entre eux. Intérieurement, elle se maudit d’avoir fait ce geste qui n’était pas prémédité et dont elle ne s’est pas rendu compte, mais elle sait aussi que maintenant il est trop tard pour avoir de quelconque regret puisque ce qui est fait est fait. Mais elle reste malgré tout incroyablement anxieuse et cela se ressent. Elle renverse de l’eau en se servant son cappuccino, elle fait tomber tout ce qui passe entre ses mains, brosse à cheveux, petite cuillère, télécommande… et pire encore, à midi passé, elle n’est pas encore prête. Habillée d’un peignoir depuis sa sortie de douche, elle est incapable de savoir quoi choisir pour se vêtir pour l’occasion. C’est stupide d’hésiter pour sa tenue, elle le sait puisqu’ils vont seulement faire de la cuisine ensemble, mais elle ne veut pas qu’il ait une mauvaise image d’elle pour une raison qui lui échappe. Elle souffle, elle soupire, elle prend des vêtements, les balancent sur le sol, en prend d'autres pour les balancer sur le lit. Le temps passe et elle ne sait absolument pas quoi se mettre ce qui est toujours aussi ridicule. Elle ne sait pas pourquoi elle réagit comme ça, ce sont simplement d’anciens collègues qui vont cuisiner ensemble. Oui c’est ce qu’elle doit se dire. Elle ne doit pas penser au fait que ce sont également deux anciens amants qui retournent à l’endroit précis où ils ont laissé parler leur passion. Non cette partie-là, elle doit l’oublier, la remettre à une place lugubre bien retirer de son cerveau, une partie où elle ne devrait plus avoir accès. Elle tente, mais ça n’y fait rien, elle n’arrive pas à se détendre et à le voir que comme un ancien collègue. Elle soupire une nouvelle fois et décide finalement de prendre un jean clair accompagné d’un débardeur large de couleur claire. Elle sera habillée simplement, dans des vêtements où elle est à l’aise. Il est habitué à la voir comme ça et c’est ainsi qu’elle doit se présenter à lui. Pour le maquillage, comme à son habitude, elle se contente d’un simple coup de mascara et pour ses cheveux, elle se contente de les relever en chignon pour éviter à ses cheveux de la gêner pendant qu’ils travailleront. Son reflet dans le miroir ne lui plaît pas, comme à son habitude mais elle se détourne de lui, bien décidé à rester comme elle est puisqu’elle ne peut pas changer ce qu’elle est par magie.
Il est un peu moins de 13h quand elle arrive devant la façade du restaurant. Si elle est déjà repassée devant à plusieurs reprises, elle trouve qu’aujourd’hui c’est différent. Elle reste planté devant comme si les portes allaient s’ouvrir d’elle-même, elle reste immobile à regarder l’enseigne qu’elle connaît depuis si longtemps et elle prend le temps de calmer son anxiété qui ne veut décidément pas la quitter. Salut. La voix de Nox l’a fait sursauter et elle quitte instantanément ses pensées pour se concentrer sur lui, affichant sur son visage un calme olympien alors qu’elle peut clairement sentir ses mains trembler. Hey. Euhm... j’attendais qu’il soit l’heure pour frapper à la porte, je voulais pas te déranger si tu étais occupée même si apparemment tu n’étais pas dedans… Elle parle beaucoup, pour au final ne pas dire grand-chose, mais elle n’y peut rien, parler autant, si vite, lui permet de calmer ses nerfs qui sont beaucoup trop mis à mal ses derniers temps. Alors qu’il lui fait signe d’entrée dans le restaurant, la jeune femme le suit, ses yeux errant dans la pièce principale du bâtiment qui est habituellement bondée de monde. C’est si différent de la voir vide, mais c’est également un nouveau moyen pour elle d’être ramené en arrière, au moment où elle a commencé à travailler ici, en tant que serveuse. C’était ya si longtemps et pourtant, les images de ces moments sont encore intactes dans son esprit. C’est comme mes souvenirs… Si quelques détails ont changé depuis qu’elle est partie, elle est surprise de voir que beaucoup de choses sont encore pareilles. Elle le suit ensuite aux cuisines où la nostalgie est encore plus présente pour la jeune femme, elle reçoit de nombreux souvenirs en plein visage, aussi violemment que si elle était giflée. Impressionnant comme le temps peut parfois garder des choses intactes malgré les années. De nouveau impressionnée, elle s’avance à petits pas dans cette cuisine où elle a passé tellement de temps. Que ce soit avec Nox ou sans lui, elle a fini par ne plus compter les heures qu’elle passait ici, à s’exercer, à s’entrainer à créer de nouvelles recettes, à en perfectionner d’autres… Le silence est pesant pour la jeune femme qui peut sentir le stress s’emparer d’elle de nouveau et même si elle essaye d’inspirer et d’expirer silencieusement et doucement, cela ne change rien. Elle décide de prendre le taureau par les cornes et de prendre la parole, une fois encore, histoire de mettre les choses à plat. Avant qu’on ne fasse quoi que ce soit, je voulais te dire que je suis désolée pour la bise de la dernière fois… J-Je sais pas vraiment ce qui m’a pris de faire ça, c’est venue naturellement et j’ai pas fait attention… Disons que te voir ça m’a… eh bien disons-le clairement... Ça m’a un peu perturbée je pense… Mais je suis désolée, ça se reproduira pas… Une nouvelle fois, elle parle beaucoup, peut-être un peu trop vite mais elle a besoin d’extérioriser un petit peu ce trop-plein de sentiment qui la submerge depuis quelques jours. Maintenant que c’est dit, elle se sent un petit peu mieux, même si clairement, elle se sent toujours un petit peu tendue vis-à-vis de la situation. On commence ? Elle reprend la parole, faisant comme si son monologue précédemment n’a pas existé, attendant malgré tout une réponse de la part de Nox.

_________________
{  i believe there's love in you grid locked on the dusty avenues, inside your heart, just afraid to go i am more, i am more than innocent but just take a chance and let me in and i'll show you ways that you don't know }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t207-there-s-a-light-in-the-crack-that-s-separating-your-thighs-bela
Nox Fletcher

avatar

Since : 04/10/2015
Texts : 92
Pseudo : falafel.
Face, © : henry cavill by poldark (bela) gif par ines (joanne)
Years old : trente-deux ans.
Job, studdies : propriétaire d'un restaurant à aix (fr), il vient ouvrir un nouvel établissement ici-même.
Love status : fiancé maltraité.

MessageSujet: Re: {we'll be a sweet disaster} /nox    Lun 12 Oct - 8:57

Nox s'était réveillé le cœur battant. Dès que ses paupières s'étaient ouvertes, il s'était souvenu qu'il attendait ce jour depuis plusieurs jours avec impatience. Ce jour-là, il revoyait Bela au Homies pour pâtisser ensemble. C'était un bond dans le passé, il en avait conscience autant qu'il en avait besoin, pour retourner à un temps où tout était simple : Jax était encore vivant et sain d'esprit, Dash, peu connu et n'avait pas encore péter les plombs. Un temps où il travaillait tellement qu'il n'avait aucune relation sérieuse, où il n'avait pas une fiancée violente et cinglée dans son lit. Un temps où il dévorait Bela du regard en s'interdisant de l'approcher parce qu'elle était bien plus jeune et surtout, son employée. Nox sortit du lit, abandonnant Claire qui dormait encore à poings ferméset qui partirait ensuite à un brunch branché entre dames de la haute où il n'était bien entendu pas convié. Il fila sous la douche où chaque passage de ses propres mains sur son corps lui arracha un rictus douloureux.Nox avait du mal à se remettre de l'objet imposant – il ne se souvenait plus ce que c'était – que Claire lui avait balancé dans les côtes. Nu, devant le miroir embué, il inspecta la marque sur son nez qui commençait à s'embellir. Toujours dénudé, il retourna dans la chambre où Claire s'éveilla et l'attira tout contre lui. S'approchant du bord du lit, il ne put cacher sa surprise alors que directement et sans prémices, Claire s'emparait de son sexe pour une petite cachotterie. Il était midi et trente-sept minutes lorsqu'elle le libéra enfin, foncièrement en retard pour son brunch et subitement de mauvaise humeur. Il fallait savoir : Nox n'était pas assez performant ou l'était trop ? Nox jura et accéléra le pas et c'est légèrement essouflé qu'il parvint au Homies, les cheveux dans le vent. Bela semblait tendue. Un point commun. Ils traversèrent la salle pour se retrouver en cuisine. A un endroit bien précis, Nox tendit la main pour effleurer le marbre du plan de travail. Il s'en souviendrait tout sa vie, c'était ici. C'était ici qu'il avait prit Bela. Qu'ils avaient fait l'amour et dans le silence de la cuisine, il entendait encore résonner son propre orgasme mêlé de grognements primitifs, de gémissements incontrôlés et de son prénom, Bela, prononcé dans un souffle erratique et sur un ton nécessiteux. A ces pensées, Nox sentit une palpitation dans son attribut masculin, rien qui pourrait provoquer une érection ou tout autre phénomène gênant néanmoins. Bela débitait des excuses et elle était nerveuse, il le savait, par son débit très important et ses longues phrases. Nox se contenta de lui sourire puis répondit : « Tu sais, je ne suis plus ton patron. Deux amis peuvent se faire la bise, il n'y a pas maldone ». Or, étaient-ils vraiment amis ? Nox avait des doutes. Ils l'avaient été, avant d'être plus ou moins amants pendant deux semaines. Puis correspondants. Puis plus rien. Nox ne savait pas franchement comment les définir. Il termina de savonner ses mains alors que Bela se montrait impatiente. « On commence par une pâte à choux ? » proposa le brun en commençant à sortir farine, sucre, lait, œufs et autres ingrédients. « Bien compacte, bien ferme, comme ça, une fois cuite elle pourra contenir sans soucis ». Eh oui, Nox se lançait dans la préparation d'une religieuse. A vue d'oeil, il pesa la farine et le sucre dans deux bols différents. Il poussa un soupir de bien être d'être ici, chez lui, derrière les fourneaux. « Ca a été ta semaine ? », demanda-t-il en tamisant la farine. « J'ai vu ton frère et ta soeur », lui avoua-t-il.

_________________
and now we are alive
je peux seulement te dire que j'ai connu la douleur avant d'être consolé, qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher, que j'ai connu la rancoeur bien avant d'être apaisé : tu ne sais pas encore ce que je sais par coeur.@emmanuel moire ≈ beau malheur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bela Ozera
Then you go and let the lonely take my heart again
avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 164
Pseudo : poldark.
Face, © : mae whitman, av/mine, sign@ines♡
Years old : twenty-five yo
Job, studdies : stove from a caterer
Love status : single, definitely

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: {isaac, cleo, nox..}

MessageSujet: Re: {we'll be a sweet disaster} /nox    Mar 13 Oct - 22:15


- Words, how little they mean, when they're a little too late
i stood right by the tracks, your face in a locket
good girls, hopeful they'll be and lonely will wait -

La nervosité semble être devenue une émotion récurrente pour la jeune femme ces derniers temps. Si la majorité du temps, elle tente tant bien que mal de ne pas la laisser s’exprimer, parfois elle échoue et ne peut pas la dissimuler. C’est comme ça qu’aujourd’hui, elle parle beaucoup et rapidement pour ses échanges avec Nox, à croire qu’il est celui qui rend cette anxiété encore plus importante, ce qui n’est pas étonnant. Depuis leur dernière entrevue, Bela a beaucoup réfléchi, à penser à des centaines de questions qu’elle pourrait lui poser, qu’elle veut lui poser. Des choses qu’elle veut lui dire. Elle a juste besoin de s’exprimer, de laisser les mots qui n’ont pas eu l’occasion de sortir il y a quelques années le faire aujourd’hui. Elle sait que ce sera délicat, mais elle est bien décidée à être bien plus précise dans ses questions et surtout, dans ses mots en général. Par ses propres moyens elle décide de commencer légèrement en s’excusant pour son geste peut-être déplacé de la dernière fois. Si elle sait qu’un simple baiser déposé sur une joue n’est pas un crime, à l’heure qu’il est et au vu de ce qu’ils sont aujourd’hui, elle n’aurait peut-être pas dû avoir ce geste qui est peut-être malgré tout, trop intime puisqu’il laisse présager une certaine proximité qu’elle n’est pas sûre qu’ils aient encore. Tu sais, je ne suis plus ton patron. Deux amis peuvent se faire la bise, il n'y a pas maldone. Elle est heureuse de cette réponse et un sourire détendu se calque sur ses lèvres. Je sais, tu as raison. Elle aurait dû dire autre chose, mais elle n’est pas sûre de vouloir commencer directement avec les sujets sensibles. Deux amis, c’est peut-être ce qu’ils sont désormais apparemment ce qui est un petit soulagement pour la jeune femme.
Du coin de l’œil elle le regarde se laver les mains et finit par l’imiter, puisque pour chaque cuisinier qui se respecte, avoir les mains propres pour cuisiner est primordiale. On commence par une pâte à choux? Bien compacte, bien ferme, comme ça, une fois cuite elle pourra contenir sans soucis. Elle attrape machinalement une casserole, et est heureuse de voir qu’elles n’ont pas changé de place, dans cette pièce, il semble que le temps n’ait eut aucun effet. C’est naturellement qu’elle attrape le beurre pour le peser, pour ensuite découper ce dont elle aura besoin en petit carrée ce qui aura pour effet de le faire fondre bien plus rapidement. Bien chef. En jetant de rapide coup d'œil dans sa direction, elle imite ses mouvements afin d’être sûre de ne rien oublier et surtout de ne pas se tromper. Ca a été ta semaine ? Si on retire le feu de cuisine, on peut dire que la semaine c’est plutôt bien passé pense la jeune femme. Le boulot a été un enfer à cause d’une réception de mariage en préparation et d’une future mariée bornée qui ne semble pas décidée sur son repas, mais elle préfère ne pas y penser et surtout, de ne pas en parler. J'ai du me racheter une nouvelle cuisinière, mais dans l'ensemble ça a été. Et la tienne? Elle se tait un instant, pas sûre de devoir continuer, mais elle décide malgré tout d'aller jusqu'au bout de sa prise de nouvelle, réellement intéressée par les réponses qu'il pourra lui donner. Comment va Dash? Malgré leur discussion, elle continue de faire ses pesées en tentant autant que possible de ne rien faire de maladroit. J'ai vu ton frère et ta soeur. Sous le coup de la surprise, le bras de la jeune femme heurte une spatule qui finit par tomber sur le sol sans qu'elle n'y prête attention. Oh... Soudainement stoppé dans ce qu'elle fait, la jeune femme est de nouveau mal à l'aise de savoir qu'il les a vu. Si elle les aime tous deux d'un amour profond et sans failles, elle les connaît et sait qu'ils peuvent parfois être désagréables avec les personnes ayant causé une quelconque peine à un de leurs proches... comme Nox a pu le faire involontairement avec Bela. Dis-moi qu'ils se sont bien comportés? Elle se baisse pour ramasser sa spatule, crispée à l'idée de recevoir une réponse négative qui lui donnera sûrement envie de les tuer dans l'heure. Voulant à tout prix changer de conversation rapidement, la jeune femme décide de laisser une de ses questions s'échapper. Je n'ai pas osé te le demander la dernière fois, mais tu me connais je suis incroyablement curieuse, peut-être trop... Qu'est-ce qu'il t'est arrivé? Dit-elle en montrant son propre nez de son index, y déposant par la même occasion une trace de farine sans s'en rendre compte. Peut-être que la réponse ne la regarde pas ou peut-être s'est-il simplement battu avec un chat, une branche ou n'importe quoi. Elle ne peut savoir que la réalité est bien loin de ce qu'elle imagine.

_________________
{  i believe there's love in you grid locked on the dusty avenues, inside your heart, just afraid to go i am more, i am more than innocent but just take a chance and let me in and i'll show you ways that you don't know }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t207-there-s-a-light-in-the-crack-that-s-separating-your-thighs-bela
Nox Fletcher

avatar

Since : 04/10/2015
Texts : 92
Pseudo : falafel.
Face, © : henry cavill by poldark (bela) gif par ines (joanne)
Years old : trente-deux ans.
Job, studdies : propriétaire d'un restaurant à aix (fr), il vient ouvrir un nouvel établissement ici-même.
Love status : fiancé maltraité.

MessageSujet: Re: {we'll be a sweet disaster} /nox    Mer 14 Oct - 13:02

Nox était concentré dans sa tâche, commençant déjà à casser des œufs avec une facilité déconcertante, d'une main habile et rapide. Il n'osait pas regarder Bela. Sa présence ici le troublait, il ne pouvait pas le nier. Ils étaient dans un lieu symbolique autant pour l'un que pour l'autre. Il se contentait d'observer ses mains mais ses pensées dévièrent : oh, si seulement elles pouvaient le toucher, lui. Nox secoua doucement de la tête. Il ne pouvait pas penser cela, pas à sept mois de son mariage avec une autre. « Pourquoi ? », demanda-t-il à Bela alors qu'elle lui expliquait qu'elle avait dû racheter une cuisinière. Il fronça des sourcils. « La routine, tu sais ». Nox n'avait rien fait de spécial. Il avait vu un architecte pour regarder les plans, avait été à une enchère pour un tableau que convoitait Claire et s'était occupé de Dash. Rien de plus que ce qu'il faisait depuis trois semaines, depuis son retour, en somme. Il était touché que Bela demande comment allait Dash. « Il est en plein sevrage mais ça commence à aller mieux ». Nul ignorait les problèmes de Dash qui avaient fait la Une des journaux locaux, nationaux et internationaux. Nox évoqua sa rencontre avec le frère et la sœur de Bela et autant dire qu'ils avaient été très froids avec lui. Il avait senti une animosité certaine à son encontre et Nox l'avouait, il ne comprenait pas bien pourquoi. « C'était bref et concis », se contenta-t-il de répondre tout en se concentrant. Il repoussa le saladier au loin, sa pâte étant prête et commença à casser du chocolat dans une casserole, avec une noisette de beurre. Bela lui demanda ce qu'il s'était produit avec son nez. Nox resta un instant silencieux. Il ne pouvait pas lui dire que c'était Claire, tout simplement parce qu'il avait honte d'être un homme battu mais également parce que, pour une raison inconnue, il n'avait pas envie de parler d'elle à Bela, de lui dévoiler son existence. Il répondit donc l'excuse qu'il avait servi à ses parents. « Je me suis fais ça au rugby ». Il planta son doigt dans le chocolat qui commençait à fondre, un chocolat importé de Belgique. Il avança son doigt vers la bouche de Bela, osant enfin la regarder. « Goûte-moi cette tuerie ».

_________________
and now we are alive
je peux seulement te dire que j'ai connu la douleur avant d'être consolé, qu'il m'a fallu les pleurs pour ne plus rien cacher, que j'ai connu la rancoeur bien avant d'être apaisé : tu ne sais pas encore ce que je sais par coeur.@emmanuel moire ≈ beau malheur©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: {we'll be a sweet disaster} /nox    

Revenir en haut Aller en bas
 
{we'll be a sweet disaster} /nox
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» We'll be a sweet disaster (5.03 - 2h27)
» Sydney Dentworth :: Sweet disaster
» MON AMI ANTI ELECTION SAYO EST -IL DEVENU UN SWEET-MICKISTE OU UN MARTELLISTE ??
» MICHEL OU MIRLANDE ? SWEET MICKY OU GRAND MA ?QUI VEUT,QUI PEUT FAIRE MIEUX ??
» Voici le laeader Sweet Miki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (ALLENDALE, SC) :: (OSWALD DRIVE)-