AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 i'm glad you came (juliet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: i'm glad you came (juliet)   Sam 3 Oct - 11:02

i'm glad you came
juliet ft oskar

16h57. Encore trois minutes qui lui paraissent être une éternité. Assis dans un coin discret du café, Oskar patiente. A 17 heures, heure convenue, cette jolie bibliothécaire ne devrait pas tarder à le rejoindre et à s'asseoir face à lui pour ce café promis et proposé. Il rêve d'elle, Oskar, comme un enfant endormi qui songe à des voyages et des incroyables aventures. Il est la sienne, il le sent. Juliet est son aventure, son défi. Elle est son vent d'espoir aussi, à lui qui n'en a plus depuis de longues années déjà, depuis la déchéance familiale. Oskar n'espère plus rien de la vie, il attend les nouveaux coups durs, simplement. Dans le bordel de son existence, il pressent que Juliet peut être son accalmie. Il l'a rencontré à la bibliothèque, elle, l'aidant à trouver des livres pour stimuler Olympe. Jolie, avec ses mèches rousses qu'elle remet souvent derrière son oreille, ses petites lèvres pulpeuses et rosées, ses yeux légèrement en amandes. Oskar ne peut pas nier, elle lui a plu au premier regard. Pourtant, que peut-il lui apporter ? Il n'est pas grand chose. Elle, elle semble si distinguée. Lui n'est qu'un gosse des quartiers pauvres, déscolarisé sans avoir obtenu de diplôme mais surtout, exerçant une profession qui fait fuir : escort et chippendale. Son métier, c'est son physique, c'est s'afficher à moitié nu ou avec un sourire charmeur en costume. Ce soir là, il est simplement vêtu d'un jean et d'un tee-shirt noir ainsi que de son habituel veste en cuir, usée par endroit. Il ne peut pas se permettre d'acheter d'autres fringues, toute sa paie part dans le loyer, les courses, les soins pour Olympe et les vêtements pour ses trois sœurs. Nerveusement, Oskar tapote des doigts sur la table. Est-ce un rencard qu'il a donné à Juliet ? Cela y ressemble. Cela fait des années qu'Oskar n'en a pas eu, en dehors du travail. Il fuit les rencontres et les rendez-vous, pourtant, pour les beaux yeux de Juliet, il fait une exception. Un serveur propose de prendre sa commande mais il décline, indiquant qu'il attend quelqu'un. Quelqu'un qu'il guette par la fenêtre, impatient, alors qu'il se détache de sa veste en cuir, laissant apparaître ses bras découverts et finement musclé. Il passe sa main sur sa barbe naissante puis dans ses cheveux, les ajustant.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Sam 3 Oct - 18:52

Oskar & Juliet

«On ne peut pas tout vivre, alors l’important est de vivre l’essentiel et chacun de nous a “son essentiel”.»

Elle regarde la pendule, peut être pour la dix millième fois de la journée. L'aiguille n'a avancé que de deux petites minutes depuis la dernière fois. Qu'est-ce que cette fin de journée pouvait paraitre longue. Les minutes ressemblaient à des heures. La bibliothèque était déserte, à part deux ou trois étudiants qui travaillaient dans un coin, il n'y avait personne. Tous les livres rendus étaient rangés à leur place et la jeune femme commence à trouver le temps franchement long. D'habitude, les journées passent plus vite. Les cours, la bibliothèque, la maison. C'était presque routinier. Mais ce soir c'est différent. Ce soir, en sortant de la bibliothèque, elle ne rentrera pas directement chez elle. Non. Ce soir, elle a un rencard. Qu'elle attend avec impatience. La veille, elle a passé la soirée à embêter son frère pour trouver la tenue idéale. Celle qui faisait chic mais pas trop, parce que son rendez vous n'était pas non plus un diner aux chandelles. Celle qui faisait naturelle, mais pas trop tenue de tous les jours non plus. Finalement, elle a opté pour un petit pull et une jupe. Le tout assorti avec des collants et des bottines. La tenue parfaite pour plaire selon Jace. Juliet n'avait plus qu'à espérer qu'il avait raison. Cette invitation, elle l'espérait depuis quelques temps. C'était presque étrange, elle qui refuse à peu près chaque invitation venant d'un visiteur de la bibliothèque, cette fois ci, avec Oskar, c'était différent. Elle s'était même surprise à attendre et à espérer ce rendez vous. Peut être parce que quand elle discute avec lui, elle a l'impression de s'éloigner des soucis quotidiens, de la pression générée par les études. Avec lui, elle a simplement l'impression de pouvoir respirer, de pouvoir souffler. 16h45. Au moment où elle allait partir, quelqu'un vient la voir pour emprunter des livres. Génial. Elle qui déteste être en retard, pour le coup, là, elle risque de l'être. Elle enregistre les livres d'une rapidité presque incroyable et finit par quitter la bibliothèque. Par chance, le café n'est pas très loin à pied de la bibliothèque. Sur le chemin, elle sort un miroir de poche, arrange comme elle le peut son maquillage et jette un coup d'œil à sa montre. 17h04. Elle presse alors un peu le pas et se retrouve assez rapidement devant le point de rendez vous. Un léger sourire apparait sur les lèvres de la jeune femme quand elle le voit, là, assis en train de patiemment l'attendre. Le temps de remettre ses cheveux en place et la voilà qui entre dans le café et qui se dirige vers lui. Arrivée à sa hauteur, Juliet lui fit la bise. « Désolée pour le retard, j'espère que je ne t'ai pas fait attendre trop longtemps ». Une légère moue apparait sur son visage, elle déteste être en retard et faire attendre les gens, surtout quand il s'agit d'un rencard.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 10:00

Oskar se met à sourire aussitôt Juliet dans le café. Il est foncièrement heureux de la voir et il sent les battements de son cœur qui s'accélèrent. Elle est absolument mignonne, dans une petite jupe à la hauteur correcte et un petit pull qui met parfaitement bien en valeur ses attributs féminins sans les exposer pour autant. Il la dévore, la détaille, jusqu'à ce qu'elle se penche pour lui faire la bise. C'est bien la première fois. A la bibliothèque, les salutations sont chaleureuses mais toujours verbales. Oskar sent qu'il rougit à vue d'oeil et se déteste d'avoir une réaction comme telle, comme si aucune fille ne l'avait jamais touché, ne lui avait jamais fait de bise. Pourtant, avec Juliet, ça a l'air différent. Elle s'excuse du retard, retard qu'il n'a même pas capté tant il était occupé à dévisager la foule par la fenêtre en guettant son arrivée. « Ce n'est rien », la rassure-t-il. « Je viens juste d'arriver », ment-il pour la rassurer. Son mensonge peut être crédible puisqu'il retirait sa veste lorsqu'elle est entrée. Le serveur revient aussitôt, prenant leurs commandes respectives. Oskar se suffit d'un café noir dont il rejettera le petit sucre, son addiction. « Tu vas bien ? », s'enquit-il en cherchant son regard. Il se sent nerveux, Oskar. Il n'a pas eu de rencard depuis des années, il ne sait même plus comment ça fonctionne de séduire quelqu'un pour de vrai, sans argent à la clé. « Ta journée de travail s'est bien passée ? ». Il y a plus mâlin que de parler boulot à un rendez-vous mais soit, après tout, cette bibliothèque est leur point de rencontre. Il est passé ce matin et a déjà ramené les livres à Olympe qui poussait des grognements de joie. Il lui en a déjà raconté deux pour l'endormir pour la sieste, tout à l'heure, avant de se préparer à venir. « J'ai commencé à lire la version illustrée du Petit Prince à ma sœur, elle adore ! ». Oskar se mord la lèvre. Sa joie d'être ici vient de lui faire commettre une première erreur. Il ne cesse de dire que sa sœur lit toute seule, comme une grande. Il bafouille puis finalement, se rattrape tant bien que mal : « Je l'aide à lire », ajoute-t-il. Il ne veut pas dire à Juliet qu'il a une sœur handicapée. Il n'a pas peur de son manque de tolérance, loin de là, simplement qu'elle prenne peur de l'environnement dans lequel il vit car une révélation en entraînerait d'autres. Et personne ne doit savoir pour sa mère, pour le scandale qu'elle a provoquée, pour son petit boulot d'escort et de chippendale. Absolument personne, encore moins Juliet.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 14:48


Ce que ressent Juliet à ce moment précis est bizarre. Un mélange d'anxiété et d'envie. De stress et d'excitation. La boule au ventre qu'elle ressent avant d'entrer dans le café, liée sans doute à son retard, se transforme alors en milliers de papillons au moment où elle franchit la porte. Un simple sourire de la part d'Oskar et elle se sent presque déjà mieux. Il est déjà là. Elle n'a pas hésité à lui faire la bise. Après tout, ici, elle n'est plus une simple bibliothécaire qui se contente de faire son travail. Non. Ici, elle est juste Juliet et elle a un rendez vous, le premier d'une longue série, comme elle l'espère. Quoiqu'il en soit, il vient juste d'arriver, lui aussi, la voilà donc rassurée. Le serveur arrive et elle commande un thé vert au jasmin. Sa boisson favorite. Et puis avec le temps qui commence à se rafraichir, rien ne vaut un bon thé chaud. La discussion s'entame alors, est-ce qu'elle allait bien ? Bonne question. Elle pourrait lui dire tout ce qu'elle a sur le cœur, qu'elle s'inquiète pour son petit frère, que le divorce de ses parents la chagrine au plus haut point. Mais la simple présence d'Oskar fait qu'elle oublierait presque tout ça. « Oui très bien ! et toi ? » Elle sourit, tout en remettant à sa place une mèche de cheveux. « Oh tu sais, la routine, les cours le matin, la bibliothèque l'après midi. C'était plutôt calme » Bien évidemment, elle n'allait pas lui dire que cette journée avait sans doute été l'une des plus longues de sa vie juste parce qu'elle était impatiente de se retrouver ici, face à lui. « Et toi ta journée ? » A vrai dire Juliet ne sait pas grand-chose d'Oskar. Il lui a dit une fois être serveur dans un restaurant. Mais elle n'a pas la moindre idée de ce que peuvent être ses horaires. Tout comme elle n'a pas la moindre idée du lieu où il travaille. Des restaurants en ville, il y en avait des dizaines et des dizaines. Et puis, la discussion vrille sur les livres que la jeune femme a soigneusement préparé la veille. Elle se souvenait bien d'avoir ajouté à la pile de livre le Petit Prince juste avant qu'Oskar arrive. « Je suis vraiment contente que ça lui plaise » Elle ne relève pas le fait qu'il ai lu l'histoire à sa sœur. Après tout, elle aussi, elle lit des livres aux enfants de l'association à laquelle elle est bénévole. Alors c'est presque normal qu'il fasse pareil. Lire, aider à lire. « Elle a de la chance d'avoir un grand frère qui s'occupe aussi bien d'elle » Juliet n'a en effet pas l'habitude de voir ce genre de relation fraternelle. Si elle, elle s'entend très bien avec son petit frère, ce n'est pas vraiment le cas dans les autres fratries qu'elle connait. « Elle va bien ? » Comme à son habitude, Juliet demande des nouvelles de la petite fille. Elle est bien loin de se douter du mensonge d'Oskar. Pour elle, il est juste un grand frère idéal, sans doute comme elle aurait aimé en avoir un.  

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 15:15

L'enthousiasme de Juliet et son sourire rendent Oskar foncièrement heureux. Il oublie ses soucis, l'handicap de sa sœur, sa mère, son boulot avec cette femme divorcée qui le loue. Il l'écoute. Il boit ses paroles alors qu'en somme, ils s'échangent des banalités sur leur quotidien. Il se surprend à sourire comme un idiot en la fixant, pensant tout de même à cligner des yeux de temps en temps. Le serveur leur apporte leurs consommations et la note, que Oskar règle aussitôt avant qu'elle n'ait le temps de dire quoi que ce soit. « Je ne travaille pas aujourd'hui alors je me suis occupée de mes soeurs », répond-il. Il travaille demain matin avec cette femme divorcée, pour se rendre à un brunch puis le soir, à la boîte. Par conséquent, son patron l'a libéré pour la journée. Si s'occuper de ses sœurs peut attendrir Juliet, la réalité est différente. En effet, Oskar a fait le ménage et la lessive qui s'accumule depuis trois semaines. Il a lavé les sous-vêtements de ses sœurs dans la baignoire, faute d'une machine qui fonctionne depuis que sa mère a vomi ses tripes dedans. Concernant cette dernière, il a fini par la chercher en ville, désespérément, avant de venir ici. Ses recherches ont été vaines. Oskar boit une gorgée de son café alors que Juliet le complimente sur son rôle de grand frère. Il manque de s'étouffer, tousse. 'Il s'en occupe comme il peut mais la plupart du temps, il hurle sur elles. Sauf sur Olympe. Olympe, c'est sa préférée et quand Juliet lui demande comment elle se porte, sa bouche se tord dans un rictus. Elle va bien mais elle est incapable de s'exprimer et d'être autonome ? C'est une réponse mais non, Oskar ne peut pas lui en parler, il a peur qu'elle ait pitié. « Très bien, je te remercie », répond-il en posant ses mains à plat sur ses cuisses. « Tu as un frère, non ? ». Oskar s'en souvient vaguement. En réalité, ils ont assez peu échangés à la bibliothèque et c'est pour ça qu'il l'a invité : pour mieux faire connaissance mais également parce qu'elle lui plaît, il ne peut pas le nier. « Je suis content que tu aies accepté mon invitation » finit-il par avouer calmement, cherchant son regard.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 17:57


Elle est contente d'être ici, Juliet. ça la change de la bibliothèque ou des quatre murs de son bureau. Elle a presque l'impression que ça fait une éternité qu'elle n'a pas eu de rendez vous comme ça, avec un charmant jeune homme. Et autant dire qu'elle compte bien en profiter. Son thé fumant arrive et elle laisse Oskar payer. D'ordinaire, elle aurait dit quelque chose, elle aurait râler, parce qu'après tout, elle peut très bien se payer un thé. Mais elle se souvient des paroles de son frère la veille, ou plutôt de son conseil. S'il veut payer, laisse le faire. Il n'y a rien de pire qu'une nana qui refuse qu'on lui paie un verre. Elle se demande bien d'où ce conseil peut bien sortir, mais quoiqu'il en soit, elle l'a écouté, pour une fois. Elle se contente alors d'un simple « Merci » et de son plus beau sourire, celui qui fait craquer la plupart des garçons. Une chose est sure, Juliet est étonnée qu'Oskar prenne son rôle de grand frère aussi au sérieux. Elle pourrait en faire des tonnes de déductions, poser des questions sur le pourquoi du comment mais le ne fais pas en voyant qu'il manque de s'étouffer. Un sourire un peu gêné apparait alors sur le visage de la jolie brune. « J'ai dit quelque chose qui fallait pas ? » C'est quand même bizarre de réagir comme ça face à un compliment non ? Enfin, la petite fille allait bien et c'était sans doute l'essentiel. Naturellement, la discussion arriva sur le frère de la jeune femme. Ah son frère, elle pourrait en parler pendant des heures. « Oui, un petit frère. Jace. Il a dix sept ans. » Pour Juliet, son frère, c'est son meilleur ami, son confident aussi. Il est peut être le seul à savoir que Juliet n'est pas insensible au charme d'Oskar. Et sans doute le seul a qui elle a pris la tête pendant des heures à cause de ce rendez vous. Mais que voulez vous. Faute de pouvoir compter sur les conseils de sa mère, Juliet, elle se tourne logiquement vers la personne dont elle est le plus proche, son petit frère. Alors qu'elle touille son thé encore un peu trop chaud, elle sent le rose lui monter aux joues après l'aveu d'Oskar. Elle relève alors le regard vers lui, se noyant presque dans la couleur claire de ses yeux. « Tout le plaisir est pour moi » Elle sourit. Ce qu'elle apprécie avec Oskar, c'est qu'il ne cherche pas à l'impressionner en l'amenant dans des endroits hors de prix. Non. Ce café, c'est simple et c'est très bien. « Je n'ai pas eu encore l'occasion de te remercier pour l'invitation. Alors merci, c'est vraiment très gentil » Elle lui avait dit merci quelques minutes auparavant déjà. Mais ce n'était pas assez à son gout. Ce n'était pas assez comparé à la joie qu'elle ressentait d'être ici.  

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 18:17

Oh son sourire ! Oskar croit défaillir alors que son cœur s'emballe et à cet instant, dans son esprit, tout devient clairvoyant : il a la confirmation qu'on peut tomber raide dingue d'une femme seulement pour son sourire. Et si seulement Juliet était plus qu'un sourire ! Juliet est charismatique, intelligente, dynamique. Elle a un physique bien plus qu'agréable avec ses longs cheveux blonds vénitien, son visage fin qui conserve des formes enfantines, son physique de femme – enfant. Oskar craque. « J'ai avalé de travers », bredouille Oskar, peu certain d'être convaincant. Il ne peut pas lui dire qu'il est frère exemplaire par obligation, par devoir et pas par volonté. C'est réellement parce que sa mère n'assume rien qu'il le fait, sinon, il s'en passerait volontiers. Oskar boit une nouvelle gorgée tout en observant Juliet remuer son thé. Oskar sourit, content que Juliet soit heureuse d'être ici, avec lui. « Je t'en prie », répond Oskar. Il en avait vraiment envie, depuis des semaines, mais n'osait pas. En effet, Oskar a peur de se lancer dans quelque chose qui terminera mal dès lors que la jeune femme saura la vérité. Oskar est un menteur chronique. Il cache la vérité depuis trois à ses amis, sans être découvert. C'est un parfait mythomane. « J'en avais très envie », confie-t-il. Il rougit à lui avouer cela. Il retire ses mains de ses cuisses et encadre sa tasse brûlante de café. Il continue de tapoter nerveusement du pied sur le sol. Oskar n'a pas eu de rencard depuis des années. C'est un rendez-vous ou juste un meet-up autour d'un café ? Il ne sait pas vraiment ce qu'en pense Juliet. Pour lui, la réponse est limpide. Il veut Juliet. Il la désire mais plus que tout, il veut apprendre à la connaître. « Tu me plaît énormément ». Oskar redresse brutalement la tête. Sa parole à dépasser sa pensée. Il est très mal à l'aise d'avoir lancé cela ainsi alors qu'il le pensait tout simplement. Il est encore plus écarlate, Oskar, et ne sait plus où se mettre. « Ce n'est pas ce que je voulais dire 'fin si mais … merde. Pas aussi … franc du collier », balbutie le brun.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 20:04


Elle rit en entendant qu'il a avalé de travers. C'est tellement peu convaincant qu'elle n'y croit pas. Mais au fond, ce n'est pas important. Elle préfère croire qu'il est un bon grand frère. Après tout, il le lui prouve chaque semaine en venant chercher des livres à la bibliothèque pour sa petite sœur. A moins que les livres ne soient qu'une excuse pour venir la voir, elle ? Non. Impossible. Elle ne peut pas y croire. Même si au fond, elle en a bien envie. Cette pensée la rend heureuse, encore un peu plus. Elle en oublierait presque les petits tracas du quotidien. Si il y a une chose dont elle est sûre, c'est qu'ici, avec Oskar, elle se sent bien. Elle se sent elle même parce que pour une fois on la considère comme Juliet et pas comme la fille de. Elle a envie que ce moment dure et ne s'arrête jamais. Tout comme elle avait eu envie de cette invitation. Elle l'avait espérée, attendue depuis le jour où elle avait appris le prénom du jeune homme. Et puisqu'on est dans les confidences, elle se laissa aller à son tour à un aveu. « Je l'attendais tu sais » Elle détourne alors le regard. C'est pas son genre, à Juliet, de tomber le masque comme ça. D'ordinaire, elle cache ce qu'elle ressent, certainement par peur de souffrir. Ou peut être parce que dans sa famille c'est comme ça, on ne se dit pas je t'aime, on ne se confie que trop peu. A cet instant précis, lorsqu'elle entend ces quelques mots « Tu me plaît énormément » elle a envie de lui sauter au cou. De goûter à ses lèvres. De lui montrer que oui, lui aussi il lui plait, parce que le lui dire, elle en est incapable. Juliet, elle est spontanée de nature mais pas quand il s'agit d'elle. Elle est pas douée pour parler de ses sentiments. Alors elle rougit. Elle a presque envie de se cacher tellement elle rougit. Elle en perd ses mots. Elle ne s'attendait pas à une telle déclaration. Il semble alors perdre ses moyens, comme si il avait parler un peu trop vite. Presque sans réfléchir. Comme si il avait écouté son cœur plutôt que sa raison. Et pour la première fois depuis bien longtemps, elle se surprend à avoir envie de faire pareil. Ecouter son cœur, celui qui lui dit de bouger ses fesses et d'aller déposer un délicat baiser sur les lèvres d'Oskar. Et c'est-ce qu'elle fit.    

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 20:51

Oskar s'insulte intérieurement. Il se traite de tout les noms tout en secouant doucement la tête, se maudissant d'avoir pensé tout haut. Oskar est franc, il dit les choses mais néanmoins, il aurait préféré avoir plus de tact pour dire à Juliet qu'elle lui plaît, qu'il est littéralement séduit par la jeune femme. Il la regarde en coin, trop honteux pour la regarder de face. Elle rougit. Elle est écarlate et son état doit être proche du sien. Oskar tape encore plus nerveusement le sol du pied. Il constate que Juliet se déplace. Il ferme les yeux. Elle s'en va, il en est certain. Il rouvre les yeux brutalement, surpris, en sentant des petites lèvres charnues sur les siennes. Ce baiser est ponctuel, doux et tendre. Il sourit contre sa bouche, Oskar, comme un imbécile mais un imbécile heureux. Il détache ses lèvres, la dévore du regard. Oskar glisse sa main dans la nuque de Juliet, l'autre sur la hanche pour l'entraîner sur ses genoux puis, de nouveau, l'embrasse. Elle a le goût du jasmin, sa belle Juliet. Cela le rend dingue. Il pose son front contre le sien et continue de sourire. « Je vais t'offrir un thé plus souvent », plaisante Oskar. Oskar rit quand il est nerveux. Il ne devrait pas l'être, elle n'est pas parti en courant mais il l'est pour ce dans quoi il peut potentiellement s'embarquer avec Juliet. Une mèche rousse tombe sur le visage de Juliet. Il ne peut pas s'en empêcher et la replace délicatement derrière son oreille, caressant sa joue au passage. Il la regarde, les yeux pétillants. « Je n'aurais jamais osé ». C'est une sorte de remerciement. Juliet a fait ce qu'il n'a pas eu le courage de faire.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 21:44


Juliet, en principe, elle ne rougit pas. Elle réfléchit avant d'agir. Mais il faut croire qu'aujourd'hui, il en est autrement. Ce qu'elle vient de faire, c'est de la pure folie. Sérieusement. Embrasser quelqu'un qu'elle connait à peine. Et pourtant. Pourtant, elle l'a fait et si c'était à refaire, elle le referait sans aucun doute. Son impulsivité, son envie ont pris le dessus et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle se retrouve assise sur les genoux d'Oskar. C'est bien plus confortable que la chaise sur laquelle elle était installée jusqu'à présent. Elle sent à nouveau le contact des lèvres d'Oskar avec les siennes. Elle a l'impression que le temps s'arrête, que dans le café il n'y a que eux deux, et leur bonheur. Elle se blottit dans ses bras et rit à sa remarque. « Tu peux aussi venir à la bibliothèque plus souvent, ça te coutera moins cher ». Elle rit à nouveau. Elle respire la joie de vivre. Elle ne sait pas où tout ça va la mener et étrangement elle s'en fout. Juliet oublie qu'elle ne sait pas grand-chose sur Oskar, elle a juste envie de profiter du moment présent. « Alors j'imagine que j'ai eu raison de le faire » Elle sourit à nouveau. Ce sourire qui illumine son visage et qui ne la quitte plus désormais. Tout comme elle a du mal à quitter le regard d'Oskar. « Tu sais, c'est pas vraiment dans mes habitudes d'embrasser un garçon, comme ça » Ce qu'elle veut dire par là, c'est que son geste n'est pas seulement une pulsion. Elle veut lui faire comprendre l'importance qu'il a pour elle, quand bien même elle ne connait finalement que très peu de choses sur lui. Si elle l'a embrassé aujourd'hui, ce n'est certainement pas pour aller voir ailleurs demain. Elle est pas comme ça Juliet. Quand elle embrasse quelqu'un, ça veut dire beaucoup.   

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Dim 4 Oct - 22:29

Oskar serre Juliet dans ses bras alors qu'elle se blottit contre lui, l'invitant à venir plus souvent à la bibliothèque. Il n'ose pas lui dire que la plupart du temps, il dort dans la journée. En effet, il termine souvent à l'aube, enchaîne en amenant les filles, en faisant le ménage puis s'offre du répit jusqu'à seize heures, souvent pour dormir, avant de récupérer ses sœurs, préparer le dîner et partir à la boîte de nuit ou auprès d'une cliente. Quand il va à la bibliothèque, c'est soit qu'il est en congé soit qu'il y a trop de bordel à la maison pour qu'il ne dorme, le mercredi après-midi quand les filles ne sont pas en classe. Oskar frotte le bout de son nez contre la joue de Juliet. « Tu as eu raison », confirme Oskar, heureux comme tout. Depuis combien de temps n'a-t-il pas sourit ainsi ? Lui-même ne s'en souvient pas. Il écoute attentivement Juliet mais elle ne lui apprend rien. Il se doute bien qu'elle n'est pas de celle qui embrasse comme ça, pas comme lui qui, pour le boulot et de bons pourboires, embrasse la première fille un peu bourrée et blindée de thunes. « Je ne suis sorti avec personne depuis trois ans », confie Oskar, en retour, pour lui prouver son sérieux bien que cela ne soit qu'illusion. Le fait de ne pas être sorti avec quelqu'un depuis trois ans est un fait réel. Depuis qu'il travaille, Oskar a eu peur de s'engager et a fui les deux filles avec qui il aurait pu concevoir quelque chose, par peur qu'elles ne le rejette. « Je me suis consacré à mes soeurs ». Beaucoup plus simple, en partie véridique. Il ne peut pas lui dire que c'est parce qu'il complexe, qu'il a honte. Oskar tend le bras pour attraper la tasse de Juliet et en profite pour terminer son café noir qui sent fort, les embaument de cette odeur musquée. Il resserre sa main autour de la hanche de la jeune femme. « Tu veux qu'on fasse un tour après ? », qu'il propose. Il veut profiter de ce moment, du temps convenable pour une fois, à cette période de l'année.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Lun 5 Oct - 21:58


Juliet, elle se demande si son cœur ne va pas exploser. Il bat la chamade depuis quelques minutes maintenant. Elle est souvent sortie avec des garçons, mais elle a rarement ressenti ça. C'est bizarre. Oskar n'a pas grand-chose en commun avec les garçons qu'elle fréquente habituellement. Il est différent. Plus posé, plus calme et moins bourgeois surtout. Au fond, c'est peut être ça qui lui plait le plus. Sa simplicité. Elle passe alors sa main dans les cheveux d'Oskar lorsqu'il lui confirme qu'elle a eu raison d'agir ainsi. Elle se féliciterait presque d'avoir pris cette initiative. Sauf que pour l'instant, elle ne réalise pas ce qu'elle a fait. Elle ne réalise pas ce que ça implique. Non. Elle est juste sur son petit nuage. Heureuse. C'est alors qu'il lui confie qu'il n'a partagé sa vie avec personne d'autre que ses sœurs depuis trois ans. Elle a du mal à y croire. Comment un si charmant jeune homme pouvait-il être célibataire depuis trois ans ? Elle voulait bien croire qu'il était un bon grand frère, mais là, c'était quand même un peu fort. C'est long trois ans. « Trois ans ? Comment ça se fait qu'en trois ans, aucune fille n'ai succombé à ton charme ? » demanda t'elle un léger sourire aux lèvres. Elle a vraiment du mal à comprendre. Elle, sa dernière histoire ça remontre à quatre ou cinq mois peut être. Mais pas plus. Et puis aucune fille ne peut résister à un tel regard. Aucune. Ou alors il les faisait volontairement fuir et dans ce cas, elle espère ne pas être la prochaine à prendre ses jambes à son cou. « Je te l'ai déjà dit, mais elles ont vraiment de la chance de t'avoir » Ou alors ça cache quelque chose. Se consacrer autant à sa famille, au point de mettre de coté sa vie amoureuse, Juliet a un peu de mal a comprendre. Mais après tout, peut être que contrairement à elle, il n'a plus ses parents et que du coup, il a la charge de ses sœurs. Qui sait. Elle n'ose pas poser de questions par peur de le brusquer, de dire quelque chose qu'il ne faut pas. Mais un jour ou l'autre, elle lui demandera. « Si tu as le temps oui, tu sais moi, personne ne m'attends à la maison. » ajouta t'elle en attrapant sa tasse. Le thé a un peu refroidi, il est temps de le boire.  

made by roller coaster


Dernière édition par Juliet Hellington le Mar 6 Oct - 20:51, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Lun 5 Oct - 22:22

Oskar a toujours détesté qu'on lui caresse les cheveux. C'est ce que maman faisait à l'époque, quand elle se conduisait encore comme une mère. Cela fait désormais huit ans que ce n'est plus le cas, depuis que la dépression, l'alcool et d'autres merdes sont venus foutre le chao dans son esprit. Ce contact est différent. Juliet est pleine de tendresse. Oskar apprécie. Il se surprend même à sourire. Juliet semble surprise qu'en trois ans, il n'ait eu aucune relation. C'est vrai qu'avec son physique assez avantageux, des filles – des clients, aussi – ont cherchées à l'approcher mais chaque fois, Oskar les a repoussées. Il ne voulait pas s'engager, pas avec une situation comme la sienne. Pourtant, il est en train de succomber avec Juliet, de franchir tout ses interdits qu'il s'est toujours fixé. « Je n'ai laissé aucune m'approcher suffisamment », répond-il en cherchant le regard de Juliet. Elle est l'exception, Juliet. Pourquoi elle ? Il ne peut pas l'expliquer. Il sait simplement qu'elle lui plaît, que son cœur bat plus que de raison dans sa poitrine. Il sait aussi qu'il finira par la blesser. C'est évident. Une fille comme Juliet, ça ne peut pas être avec un garçon comme Oskar. Il est trop mystérieux, il en a conscience. Juliet a le droit de savoir certaines choses sur lui. Un beau mensonge mais sous lequel se cache une part de vérité. « J'ai beaucoup de soucis familiaux », confesse-t-il. C'est prévisible, quand on sait qu'il s'occupe de ses sœurs. « Ma mère a eu quatre enfants de quatre hommes différents », explique-t-il en observant Juliet boire son thé, attendri par ce geste pourtant si annodin. « Elle a complètement abandonné ses responsabilités à la naissance de ma plus jeune sœur. J'ai été obligé de prendre le relai ». Les premières années, sa mère faisait des erreurs mais cela tenait bon. Il y a quatre ans, néanmoins, ce fût le désert total. Il y a trois ans, il y a eu le scandale, ce qui les a ruiné, qui a conduit Oskar a arrêté le lycée sans son diplôme alors qu'il est capable, ce gamin. « On a eu des problèmes financiers, j'ai du arrêté le lycée et prendre mon boulot de serveur ». Voilà, le mensonge est servi. Oskar ne lui dit pas que sa mère est la tarée locale qui a filmé un homme influent, a vendu les photos et la vidéo. Heureusement, personne ne sait le nom qui n'a jamais été cité. On parlait simplement, dans les journaux, d'une femme déséquilibrée, mère de quatre enfants. Point. Second mensonge, son métier de serveur. Techniquement, il est serveur, aussi mais d'un tout autre style. Il sert des boissons et des gourmandises, à moitié nu. Il danse, il accompagne des femmes. Il sent Juliet nostalgique quand elle dit que personne ne l'attend chez elle. Il fronce des sourcils. Il prend la main de Juliet qui vient de terminer son thé. « J'ai le temps, ne t'en fais pas ». Oskar la couve du regard, il la dévore. Elle est tellement belle.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Mar 6 Oct - 20:51


Je n'ai laissé aucune m'approcher suffisamment. Ces mots raisonnent dans la tête de Juliet. Il ne laisse aucune fille l'approcher et pourtant, elle, elle est là, assise sur ses genoux, callée dans ses bras. Elle a du mal à comprendre. Pourquoi elle ? Qu'est-ce qu'elle a de plus spécial que les autres ? Elle se le demande bien. « Et moi, tu vas me laisser m'approcher encore un peu ? Ou tu as partir en courant après ce café ? » Demande t-elle innocemment, un léger sourire aux lèvres. Elle le regarde tendrement, elle a du mal à se détacher de son regard. Juliet est en train de tomber amoureuse, elle le sait. Elle le sent. Elle a un peu peur de sa réponse parce qu'au fond, elle est déjà attachée à Oskar. Et ce, depuis les premières fois où il est venu à la bibliothèque. Et puis elle perd peu à peu son sourire en comprenant pourquoi il est si proche de ses sœurs. Des soucis familiaux, elle, elle ne sait pas ce que c'est. En dehors du divorce de ses parents, elle n'a jamais eu de problèmes familiaux. Chez elle, tout à toujours été très carré. Une famille traditionnelle, sans soucis. Alors forcément, quand Oskar lui parle de ses soucis, elle se sent mal, gênée, mal à l'aise même. Elle ne sait pas quoi répondre, elle a peur de dire quelque chose qu'il ne faut pas. Alors elle cherche ses mots. « Tu es bien courageux » Elle glisse alors sa main dans celle d'Oskar et la serre légèrement. Le soutenir, c'est la seule chose qu'elle se sent a peu près capable de faire. Et encore, ses mots sont légers, parce qu'elle n'en trouve pas d'autre. C'est difficile d'imaginer ce qu'il a pu vivre pendant sa jeunesse avec une mère qui abandonne ses responsabilités et en plus des soucis financiers, alors qu'elle, elle a grandit dans une famille qui n'a jamais manqué de rien. « J'imagine que ça a pas du être facile à vivre tout ça pour toi » Et c'est pour ça qu'elle le trouvait bien courageux. Elle au moindre petit problème, c'était allô papa. Elle était incapable de se débrouiller toute seule. Elle vit tour à tour chez son père et chez sa mère, elle fait des études qui coutent une fortune, elle a voulu une voiture, papa lui a offert pour ses vingt ans. Même si elle n'est pas pourrie gâtée, elle n'a sans doute pas le même rapport avec l'argent qu'Oskar. Et du coup maintenant, elle n'espérait qu'une chose, ne pas avoir à parler de sa famille, parce que là vraiment, elle allait se sentir plus que gênée. Et finalement, elle finit retrouver son joli sourire quand Oskar lui annonce qu'il a du temps pour elle. Après ce qu'il vient de dire, elle a presque du mal à y croire. « Tu es sûr ? Je ne voudrais pas te faire perdre de ton temps si tes sœurs ont besoin de toi » La famille, c'est plus important que tout. Même pour Juliet. Alors elle comprendrait si il devait la laisser pour rentrer chez lui. Même si, il faut l'avouer, l'idée qu'il ait du temps pour elle lui plait bien.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Mar 6 Oct - 21:45

La question de Juliet destabilise Oskar. Est-ce qu'il va la laisser s'approcher encore ? La réponse est évidente. Le cœur d'Oskar crie au positif et c'est peut-être déjà trop tard, il se sent tomber dans l'abysse des sentiments. Sa raison, quant à elle, lui hurle de la repousser parce qu'elle est trop bien pour lui. Juliet est propre sur elle, carré et nette. Lui, c'est une tout autre histoire, il le sait bien. « Je pensais te laisser m'apprivoiser un peu, tu en penses quoi ? », rétorque Oskar avec un sourire en coin. La main de Juliet se glisse dans la sienne. Il serre sa paume. Il a le cœur qui bat follement, Oskar. Il se sent heureux et léger alors que Juliet lui dit qu'il est courageux et que sa situation ne doit pas être évidente à vivre. Oskar hausse des épaules. Il a su faire avec, il a l'habitude, maintenant. C'est son quotidien depuis des années. Une vie normale, il ne connaît pas et il ne sait même pas ce que c'est. Oskar dévore la jeune femme du regard. Il est littéralement sous le charme de son sourire, de ses fossettes. Il a le temps pour elle même s'il a plein de choses à faire à la maison. Il veut le trouver, ce temps, pour la découvrir, pour se laisser une chance avec Juliet. « Sûr et certain », répond-il. Il se relève doucement après avoir soulevé avec précaution Juliet pour la remettre sur ses pieds. Il garde sa main au creux de la sienne et ensemble, d'un même pas, ils quittent le café. Oskar lâche un instant Juliet pour enfiler sa veste en cuir et reprend sa main. « Tu as toujours vécu ici ? » qu'il demande. Il a envie de tout savoir sur elle, de lui poser mille et une questions. « Pourquoi tu fais ses études là ? ». Oskar regarde Juliet, fasciné, curieux.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Mer 7 Oct - 20:11


C'est la réponse qu'elle attendait. Qu'il la laisse un peu entrer dans sa vie. Se faire une place quelque part dans son coeur. Même une toute petite place lui suffirait. L'essentiel étant qu'elle ait cette fameuse place. « Je pense que si tu me laisse t'approcher un peu trop, tu risques de t'habituer à moi et après, si tu décides de fuir, ça sera trop tard, j'te laisserais pas partir »  répondit-elle en toute modestie. Pour l'instant, elle espérait juste qu'il n'allait pas fuir. Mais elle avait un peu peur avec ce qu'il venait de lui dire sur sa vie. Ils étaient si différents tous les deux. Deux mondes opposés. Et quand il apprendra d'où elle vient, elle ne serait pas étonnée qu'il prenne ses jambes à son cou. D'autres avant lui ont déjà pris peur rien qu'en rencontrant le papa Hellington. Cela dit, on en est pas encore là. Elle est heureuse qu'il ait du temps pour elle, Juliet. Elle aurait compris, s'il devait rentrer s'occuper de ses sœurs. Mais non, il préfère rester avec elle. ça la touche. Vraiment. Elle le regarde tendrement. Elle se perd dans son regard. Ils quittent alors le café. Elle est tellement sur son petit nuage qu'elle s'est à peine rendue compte qu'il l'avait soulevée pour qu'elle se mette debout. Et puis, il commence à lui poser des questions sur sa vie. Chacun son tour. « Oui j'ai grandi ici » D'autant qu'elle s'en souvienne, elle a toujours vécu ici, dans le même quartier chic de la ville. « Toi aussi ? » Après tout, elle aussi elle avait envie de savoir. « Les sciences politiques ? C'est une histoire de famille. Chez nous, tout le monde passe par là. C'est un peu un rituel » Elle rit légèrement, son père et son grand père avant elle étaient aussi passés par là. « Mais autrement, j'aimerais devenir avocate d'ici quelques années, alors c'est un peu le passage obligé » finit-elle par ajouter. Juliet, elle sait que sa vie est déjà toute tracée. A partir du moment où elle deviendra avocate, elle sait que sa vie ressemblera à celle de son père, une place dans son cabinet et à terme une place au congrès.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Mer 7 Oct - 20:58

Oskar est attendri et complètement euphorique. Il se sent comme un gamin à Noël. Il dévore littéralement Juliet du regard, comme si c'était une œuvre d'art. Elle est d'une beauté à lui couper le souffle, tout dans le naturel et la spontanéïté. Il passe son bras autour de ses épaules, tendrement, et dépose un baiser sur sa tempe. « J'accepte d'être ton prisonnier, Juliet », répond Oskar en riant. Il se sent léger et ça fait des mois, même des années qu'il ne s'est pas senti ainsi. Oskar c'est un nœud, une boule de nerfs et pour une fois, il est totalement détendu. Il boit les paroles de Juliet. Ils ont foulés les mêmes rues, toute leur vie, sans jamais se croiser autre part qu'il y a peu, à la bibliothèque. Ils auraient pu se connaître au lycée ou même à l'école primaire. Elle aurait pu être dans sa bande d'amis. Pourtant, ils ont dû attendre vingt ans dans la même petite ville, Allendale, avant de se croiser, de se voir, de se plaire. Il l'écoute parler de sa famille, une famille ambitieuse qui fait des sciences politiques. Chez lui, y'a pas d'avenir. Mère sans emploi, lui qui se fiche à poils pour payer les factures, sa sœur qui voudrait devenir dame météo. Bonjour l'avenir chez les Merch. Le contraste semble assez violent entre leur famille. Avocate ? Excellente situation. Elle pourra le défendre, tiens, s'il finit dans la merde. Ou pas. Oskar lui sourit. « C'est bien d'avoir de l'ambition ». Oskar est sincère. « J'ai grandi ici, aussi, en périphérie. Avant d'arrêter les cours, je voulais travailler dans la comm' mais … j'ai arrêté. Deux mois avant le diplôme. Peut-être qu'un jour je reprendrais des cours du soir ». Sauf que le soir, Oskar bosse comme un taré jusqu'à l'aube, que le matin et le midi, il s'occupe de tout le monde et qu'il aurait seulement deux heures à tout casser pour travailler dans la journée. « Parle-moi de toi, de tes passions, de ce que tu aimes ». Oskar crève d'envie de la connaître, par cœur.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Jeu 8 Oct - 20:38


Juliet, quant à elle, elle est heureuse, mais certainement plus dans la retenue. Elle n'est pas tellement démonstrative. Si à l'intérieur son cœur bat la chamade, les papillons se sont installés dans son ventre et ses jambes sont en coton, à l'extérieur c'est différent. Elle est dans le contrôle d'elle-même, comme toujours. La seule chose, qu'elle montre c'est son sourire et ses fossettes. « Tu devrais pas » répondis t-elle malicieusement, les yeux rieurs. Elle n'allait pas le lâcher, c'était certain. Avec Oskar, la jeune femme se sentait loin des obligations familiales, loin de la pression. Certes, ce n'était sans doute rien comparé à ce que lui vivait avec ses sœurs, mais c'était quand même pesant. « Tu sais, j'ai pas tellement le choix … » Oui c'était bien d'avoir de l'ambition, mais chez les Hellington, on réussi ou rien. L'échec n'est pas permis dans une famille comme celle là. Avec un père ancien sénateur, maintenant avocat plus que réputé, imaginer de rater des études ou une carrière n'est simplement pas envisageable. Et d'un certain coté, Juliet, elle envie Oskar parce qu'il ne connait pas ça. Parce qu'il ne sait pas ce que c'est d'avoir cette pression familiale, de devoir toujours être parmi les meilleurs. Lui, il est bien loin de ces préoccupations là. « J'espère que tu auras l'occasion de reprendre » C'est important quand même les études. Et puis la comm c'est un domaine assez intéressant et porteur. « Eh, si t'es mon prisonnier, c'est moi qui doit poser les questions ! » Elle rit aux éclats. Il a envie d'apprendre à la connaitre, et elle trouve ça touchant. Cela dit, elle sait pas par où commencer. Parler d'elle, elle savait faire à un entretien ou quand elle devait se présenter. Mais là, c'était différent. « J'sais pas trop par où commencer ! » Elle sourit. Ce qu'elle aime ? C'est simple, Juliet, elle aime la vie. Elle aime voir le soleil le matin au travers des rideaux. Elle aime sa collection de comics et de vinyles. Mais ce sont quand même des collections un peu bizarre pour une fille.« Tu vas me prendre pour une folle. J'adore les vieux vinyles, je les collectionne  » Oui Juliet n'était pas très conventionnelle. Elle ne collectionne pas les rouges à lèvres, mais les vinyles. « Je collectionne aussi les comics, j'adore ça. Je préfère lire ça plutôt qu'un gros roman imbuvable » Sa collection de comics, elle valait de l'or, elle avait réussi à obtenir des éditions limitées, des livres qui valent une formule. « Mais j'aime aussi des trucs normaux hein. » Elle rit. Oui, Juliet, comme beaucoup de filles, collectionne aussi les sacs et les chaussures. « Contrairement à toi, je suis pas très sportive, je fais un peu de tennis de temps en temps et j'ai fait du patin à glace, mais j'ai arrêté il y a quelques années » finit-elle par dire. Elle se souvenait qu'une fois, ils avaient abordé le sujet à la bibliothèque. Et puis clairement, ça se voyait qu'Oskar était dix fois plus sportif qu'elle.  .
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Jeu 8 Oct - 21:48

Oskar donne un petit coup de coude gentilé à Juliet. Par cette réplique amusante, il lui a dit qu'il avait envie qu'elle reste près de lui. Indirectement, il lui dit qu'il a envie de se lancer dans quelque chose avec elle, voir ce que cela peut donner. Il ne sait pas trop quel peut être le résultat mais il se dit qu'il faut essayer quand bien même, au fond, bien au fond de ses airs de caïd, il a peur qu'elle lui brise le cœur. Ils ne sont pas du même monde, après tout. Oskar fronce les sourcils. Juliet n'a pas le choix ? « On a toujours le choix, Juliet », répond Oskar en serrant sa main dans la sienne. Oskar n'est pas optimiste quant à une possible reprise de ses études parce que déjà, il lui faudrait des cours du soir pour passer son diplôme. Puis des gars comme lui, dans la misère et dans la merde, ça ne fait pas des boulots classes comme travailler dans la communication. Il se contente de hausser des épaules, simplement, avant de la regarder, prêt à écouter toutes ses choses qu'il ignore sur elle mais qu'il meurt d'envie de savoir. Il l'écoute, il boit ses paroles. Il rit alors qu'elle parle de vinyles. « Putain, ma mère se sert des siens comme set de tables », s'exclame-t-il, hilare. Juliet ferait une attaque cardiaque en voyant l'état des quelques vinyles qui traînent chez les Merch. Juliet est une jeune femme surprenante. « Le tennis, c'est vachement sportif », contre Oskar. Il n'en a jamais fait mais il le voit bien, à la télévision. Lui, il est plus footing et natation, surtout la natation mais à la piscine du quartier, il a horreur d'y aller. En effet, les filles, des poules, gloussent sans cesse à son passage et il n'arrive pas à se concentrer sur ses longueurs. « Tu n'aimes pas aller à la piscine ? » demande-t-il. Oskar aimerait bien aller nager avec elle. En partie pour la voir en maillot de bain, certes, il ne peut pas le nier mais parce qu'un bassin, c'est son univers et il voudrait l'amener avec lui là-bas à défaut de l'amener dans son autre univers, celui de la nuit. « Pourquoi tu as arrêté le patin à glaces ? C'est de là que tu tiens ta grâce et ta posture ? ». Juliet se tient bien. Elle a une bonne posture, un bon port de tête. Elle est gracieuse dans ses mouvements. Oui, Oskar la bouffe du regard. « Tu m'apprendrais à patiner ? ». Oskar sur la glace, c'est bien pire que Bambi.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 18:16


Juliet haussa les épaules. Ils n'avaient certainement pas la même définition d'avoir toujours le choix. Pour elle, elle n'a pas d'autres choix que d'avoir de l'ambition et de réussir parce qu'elle sait que sa famille n'aime pas l'échec. Parce si elle ne réussit pas, ils la regarderont comme une incapable voire une moins que rien. Et ça, ce n'est juste pas possible, ni même envisageable pour elle. Mais elle choisit de ne pas répondre, parce que de toute façon ça ne mènera à rien. Ils ne seront pas d'accord, elle en est persuadée. Et puis elle n'est pas sure qu'il comprenne son point de vue parce qu'il n'a pas eu la belle vie qu'elle, elle a. « Mais c'est un sacrilège d'utiliser des vinyles ainsi ! » Elle le regarde rire. Presque désespérée. Ses vinyles, ce sont ses bébés, ils valent sans doute une fortune et jamais elle n'osera s'en servir de cette façon. C'est à peine si elle ose déjà les sortir de leur pochette pour les écouter. Et autant dire que personne ne s'en approche à part elle. Ni son frère, ni ses parents, ni même la femme de ménage. Personne n'y touche. « Oui c'est sportif, mais j'en fais pas assez souvent pour me considérer comme une grande sportive » Elle sourit. Elle essayait de s'entrainer une fois par semaine au moins, mais avec le rythme qu'elle avait entre la fac et le boulot, c'était un peu compliqué. Parfois, elle jouait le dimanche matin avec son père contre un de ses clients, mais elle détestait ça parce qu'il fallait toujours le laisser gagner. « La piscine ? ça dépend, j'aime bien y aller quand il y a pas trop de monde » Autant dire rarement. Elle n'aimait pas trop la piscine parce que c'était trop fréquenté pour elle. Trop de filles qui gloussent comme des pintades, trop de mecs qui se croient dans alerte à Malibu. Et puis à quoi bon aller à la piscine quand on en a une chez soi ? « Il y a bientôt quatre ans, pendant une compétition je me suis blessée au genou et depuis j'ai jamais rechaussé mes patins » Pourtant, ils étaient là, dans un coin, dans sa chambre. Mais la chute et la blessure avaient été tels que maintenant elle avait peur de remonter sur la glace. Et c'était aussi à cause de cette blessure qu'elle n'avait pas une activité sportive très régulière. « Mais j'imagine que oui, c'est sans doute là que j'ai appris à bien me tenir » Elle sourit, de la à être gracieuse, elle n'y croyait pas trop mais elle était touchée qu'Oskar l'ai remarqué. « Tu sais, après ma blessure, j'ai eu quasiment six mois de rééducation et j'ai jamais remis les pieds dans une patinoire, alors je crois pas que je pourrais t'apprendre quoique ce soit » Elle le regarde, elle n'avait pas vraiment envie de lui dire non mais remonter sur la glace était une chose qu'elle n'avait pas envisagé depuis plusieurs années.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 18:35

Juliet est comme lui. Elle n'aime pas la piscine quand il y a trop de monde. En fait, Oskar n'aime pas ça non plus mais même quand il y a du monde, il y va quand même pour le bien fou que cela lui fait. Il ne calcule personne dans le bureau et fait des longueurs, presque une centaine d'une traite. Il s'entraîne depuis des années. Dans l'eau, il se sent léger et bien. Il oublie ses tracas, les abandonnent aux vestiaires. Juliet lui révèle qu'elle s'est blessé en compétition, au genou. « Oh », laisse-t-il échapper. Il n'imagine même pas s'il devait cesser le sport. Le sport lui permet de garder un physique impeccable et c'est là sa ressource monétaire. Profitant de son bras par dessus ses épaules, Oskar caresse le visage de Juliet. Rapidement, sa joue. « On dirait Bambi sur la glace, je n'arrive même pas à tenir debout » explique-t-il. La dernière fois qu'il y a été, il a fait un pas avant de s'effondrer sur la glace. Oskar voit que son compliment la fait sourire alors il sourit à son tour. Ils entrent dans un parc à l'ambiance bucolique. Les feuilles de l'automne colorent le sol et un vent frais agite les mèches rousses de Juliet qui fouette son visage. Il en profite pour respirer son parfum. Oskar s'arrête et se place face à Juliet. Il prend ses mains et entrelace leurs doigts. Oskar se mordille la lèvre inférieure avant d'approcher son visage du sien. Il meurt d'envie de l'embrasser, encore, comme à l'intérieur du café. Alors, comme Juliet tout à l'heure, il se laisse guider par son cœur et oublie sa raison. Délicatement, Oskar l'embrasse. « Je suis bien en ta présence », avoue-t-il. Il ne se sent ni juger ni épié.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 19:42


Sur la glace, Juliet se sentait bien à l'époque. Elle se sentait libre malgré les compétitions. Si elle a bien conscience que le patinage lui manque plus que raison, elle n'est pas pour autant prête à rechausser ses patins. Le souvenir de sa chute et surtout de tout ce que ça a entrainé est encore trop présent. Moins douloureux avec le temps, mais l'appréhension est quand même là. La peur de retomber, de se ruiner à nouveau le genou est encore bel et bien présente. C'est pourquoi elle ne veut pas s'avancer à accepter d'apprendre à patiner à Oskar, alors même qu'au fond d'elle, elle en meurs sans doute d'envie. Elle rit lorsqu'il se compare à Bambi, revoyant alors le dessin animé. « J'pourrais t'apprendre à faire du roller si tu veux, si tu arrives à tenir sur des rollers, tu sauras tenir debout sur des patins à glace ! »  Elle sourit rien qu'en imaginant Oskar en mode bambi, étalé sur la glace. Elle préférait lui apprendre le roller, parce qu'au moins là, elle n'est pas obligée de chausser des patins. Et puis peut être qu'avec le temps et avec Oskar, elle trouvera le courage de remonter sur la glace. Puis, sans qu'elle ne s'en rende trop compte, elle se retrouve face à lui, elle sent sa main prendre la sienne. Elle sent ses lèvres venir déposer un doux baiser sur les siennes. Elle a l'impression que le temps s'arrête. Une fois de plus. Qu'il n'y a que eux deux, seuls au monde en plein milieu du parc. Elle rougit à nouveau en entendant les paroles d'Oskar. Il se sent bien en sa présence, elle aussi. Juliet baisse alors le regard, comme si elle ne voulait pas qu'il se rende compte qu'elle rougissait et vient se blottir contre lui. « Je me sens bien aussi avec toi » confesse t-elle, à demi-mots. C'est étrange pour elle d'avouer ce genre de sentiments, elle qui a l'habitude de tout garder pour elle.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 20:26

Juliet propose d'apprendre à Oskar à faire du roller. Un sourire naît aussitôt sur ses lèvres, illuminant son visage. Oskar est complètement emballé par cette proposition. Plus qu'un potentiel moment de complicité avec Juliet, cela peut être une bonne aptitude ainsi qu'une bonne découverte sportive. « Avec plaisir ! » s'enthousiasme le brun avant de venir embrasser Juliet, tendrement, au cœur du parc. Après ce baiser, Oskar observe Juliet baisser la tête. Elle semble pudique sur ses sentiments, sur ce qu'elle éprouve. Oskar craque. Il trouve cela absolument adorable. Doucement, il relève son visage d'une main sur son menton et cherche son regard. Est-ce le fait qu'ils soient bien l'un avec l'autre qui indispose Juliet ? Il n'a pas eu d'histoire depuis tellement longtemps qu'il ignore comment il doit se conduire avec elle. Il ne sait pas s'il est trop présent. Il ne sait pas quoi faire, quoi dire. Il se contente de la regarder et de serrer sa main. Mais derrière Juliet, Oskar voit quelque chose. Quelqu'un. Il fronce des sourcils et se baisse légèrement, comme pour se cacher, en jurant. Il y a sa sœur de presque quatorze ans, au loin, avec des copines. Il ne tient pas à être vu. Il ne tient pas à ce qu'elle le voit. Il veut éviter avec soin que Juliet croise quiconque de son entourage proche – sa famille, en somme, ceux capables de lui dire ce qu'il fait vraiment de ses soirées -. Oskar est un excellent menteur. Il a menti a tellement de gens et sur tellement de détails de son existence que le mensonge est une seconde nature, chez lui.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Hellington

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 31
Pseudo : spf, manon
Face, © : zoey d. (avatar) class whore
Years old : twenty yo
Job, studdies : étudiante en sciences politiques, elle travaille à la bibliothèque municipale après les cours
Love status : célibataire

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 21:44


Elle est ravie, vraiment, qu'Oskar accepte sa proposition. A ces cotés, elle a l'impression d'être presque quelqu'un d'autre, d'avoir peut être un grain de folie en plus de d'habitude. Oskar était sans doute le premier à qui elle proposait d'apprendre à faire du roller. Elle n'avait jamais accepté aucune proposition venant d'un ex petit ami ou d'un de ses amis quand ça concernait le roller ou le patin à glace. Juliet ne sait pas pourquoi elle lui a proposé ça. Peut être parce qu'elle sent qu'il est la bonne personne pour elle, celle qui lui permettra d'avancer, d'ouvrir les yeux sur un monde loin de ce qu'elle connait aujourd'hui. Elle finit par relever la tête grâce à la main d'Oskar. On se croirait presque dans un films à l'eau de rose. C'était mignon. Elle reposa alors son regard sur lui. Elle meurt d'envie de l'embrasser à nouveau, mais quelque chose l'en empêche. Oskar fronce les sourcils, il regarde derrière elle. Machinalement, elle se retourne pour voir ce qu'il se passe, mais rien. Elle ne voit rien. Elle ne comprends pas. « Qu'est-ce qu'il se passe ? quelque chose ne va pas ? » Elle l'entend jurer, signe que non, visiblement ça ne va pas. Quelque chose ne va pas, mais elle ne sait pas quoi et ça a le don de l'agacer un peu. « Tu as vu quelqu'un que tu n'as pas envie de voir ? » finit-elle par lui demander. Après tout, ça lui parait la seule raison plausible pour avoir un tel changement de comportement.
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   Ven 9 Oct - 22:08

Oskar s'insulte et s'insurge intérieurement. Il réagit stupidement, désormais conscient que son attitude à pointer du doigt sa sœur, à quelques mètres derrière eux, plutôt que l'envoyer valser. Juliet est intelligente, elle a comprit. Oskar se mord la lèvre inférieure. Il culpabilise et il ne sait pas vraiment quel mensonge lui sortir. D'habitude, il en a toujours une en réserve mais à quoi mentir ? Il suffit à Juliet de bien regarder le groupe d'adolescentes et elle verra la ressemblance frappante entre Olga et Oskar. « C'est l'une de mes soeurs », finit par concéder Oskar. Il improvise la suite. « Et tu vois … bah si elle nous voit, après, elle va le balancer à mes sœurs, à ma mère et elles vont me tanner pendant un siècle tout entier », explique Oskar alors qu'il suit sa sœur du regard qui quitte le parc. Il soupire, soulagé. « Pour l'instant, tu es mon secret ». Et ça, c'est bien vrai. S'il en a des tas à son égard, il veut aussi qu'elle soit son secret. Il n'a pas envie de se montrer. Il n'a pas honte, Oskar, hormis de lui-même mais il veut garder Juliet rien que pour lui parce qu'une fille comme ça, tout le monde en veut. Juliet, il l'a trouvé, il aimerait la conserver bien au chaud près de lui, rien que pour lui. « J'ai pété l'ambiance, non ? », demande Oskar en passant sa main dans sa nuque, gêné et mal à l'aise.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: i'm glad you came (juliet)   

Revenir en haut Aller en bas
 
i'm glad you came (juliet)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 02. Glad You Came Back
» Roxy Juliet Montgomery ☆ Si vous avez des larmes, préparez-vous à les verser.
» i'm glad to see you again (jaycee)
» Haiti Tops Agenda at North American Foreign Ministers' Meeting
» A disturbing girl | PV.Juliet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (ALLENDALE, SC) :: (WALNUT STREET) :: (rock'n'roll coffee)-