AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    Ven 2 Oct - 20:07

Les plus faible se vengent,
les plus fort oublient,
et les plus heureux pardonnent.  + Joanne





Nous étions dimanche. Et qui dit dimanche dit …. Pâtisserie.  Nous étions revenus dans notre ville natale que depuis quelques jours. Je connaissais les moindres recoins et c’est donc vers la boulangerie que je me dirige les yeux fermés. J’avais laissé Caden faire la grasse matinée, il savait très bien que le dimanche matin j’allais nous chercher des pâtisseries, mon péché mignon qui est vite devenu une habitude. Je reçois un sms de Caden, il vient justement de se lever et aimerai savoir ou je me trouve. Je lui réponds donc que je suis sur le chemin de la boulangerie. A peine envoyer, je ressens un gros choc. Ça m’apprendra à ne pas regarder devant moi. Je lève les yeux pour m’excuser, je reste quelques secondes silencieuses en me rendant compte que c’est Joanne, ma sœur. Depuis mon retour, nous n’avions pas parlé. Il faut dire que j’avais rendu visite aux parents et elle est rentrée juste à ce moment-là. Elle est sortie aussi vite. Je peux comprendre son comportement mais il fallait bien qu’elle se fasse une raison, la situation était comme ça et elle ne risquait pas de changer. Elle avait passé sa chance après tout, moi j’avais juste saisi la mienne.
Je trouve enfin le courage de parler «  Excuse-moi, je ne regardai pas devant moi. » Nous étions juste en face de la boulangerie, je jette vite fait un œil sur la vitrine pour voir les spécialités, j’avais bien envie d’un merveilleux aujourd’hui. Mon attention se reporte sur ma sœur, ça faisait longtemps que je ne l’avais pas vu et j’avais l’impression qu’elle avait changé terriblement. Ca me faisait mal au cœur, car on était proche avant et elle me manque, vraiment. Je sais que je n’aurais pas dû faire ce que j’ai fais – même si on était deux il ne faut pas oublier. Mais cela fait un moment maintenant, bien trop longtemps. J’avais envie de la prendre dans mes bras, de sentir l’odeur de ses cheveux et de passer ma main sur son visage, comme quand nous étions petites. Je me suis toujours bien entendue avec elle, mieux qu’avec Maisie. On était inséparable, des vraies sœurs. Je ne savais pas trop quoi lui dire et pourtant j’avais envie de lui parler, de rester avec elle et d’entendre le son de sa voix. «  Tu … Tu vas acheter quelque chose ? » Dis-je en pointant mon doigt vers la boulangerie. C’était vraiment pathétique mais surtout la seule chose que j’avais trouvé à lui dire.



roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »


Dernière édition par Victoria Ashcroft le Ven 9 Oct - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonora Bridges

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 246
Pseudo : ines.
Face, © : dobrev (from mathilde, tumblr)
Years old : she's twenty eight, and she doesnt't, she feels young. for her, it's just a number.
Job, studdies : lawyer, she loves her job.
Love status : engaged w/ tobias but she's married w/ noah and she loves him. her feels never chfor her, noah is her soulmate. | mother of mellie and dylan.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: ec.

MessageSujet: Re: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    Sam 3 Oct - 17:46


she's a nightmare dressed like a daydream.
avec tant bien que mal, joe se leva du lit de bass, son meilleure amie. en ce moment, tout n'allait pas bien en ce moment, le fait que victoria et caden soient revenus, mariés, l'avait ébréché. plus qu'elle ne le voulait. savoir qu'ils avaient couchés ensemble et qu'aujourd'hui, il ce sont mariés, et ça faisaient mal. parce que joe avait ce pincement au cœur, parce qu'elle avait l'impression d'avoir raté quelque chose. mais heureusement, bass était là, et encore heureux. dieu seul sait ce qu'elle aurait fait sans lui. d'aussi loin qu'elle s'en souvienne, depuis ses seize ans, le brun en l'a jamais quitté. c'était grâce à lui que ses histoires étaient publiés, parce qu'il l'a toujours poussé joanne au plus haut. et c'était encore lui qui l'avait ramassé à la petite cuillère lorsqu'elle se sentait mal. quelques minutes plus tard, après avoir bu son café, joanne décida de se rendre à la pâtisserie, pour faire plaisir à bass. et pour s'aérer un peu, sentir l'air frais du matin. joe se leva et s'habilla rapidement, en prenant des affaires qu'elle avait pris soin de laisser chez le greyjoy - squatter chez lui était devenue une habitude après lui -. la brunette sortit de l'appartement ainsi que du bâtiment, en marchant doucement. durant son trajet, joanne réfléchissait à un nouveau bouquin. et pour une fois, non à ses problèmes de cœur. que pouvait-elle raconter ? joanne avait une idée, du fantastique, pas un de ces domaines de prédilections mais qui lui prenait le plus temps. et qui motivait l'auteure.
tout d'un coup, la ashcroft ressent un choc, pas aussi violent que l'autre personne surement. tendant sa main avec hésitation, joe l'a retira immédiatement. c'était victoria. joanne n'avait aucune envie de la voir, ni même de l'entendre. victoria s'excusa, et la brunette resta silencieuse. la surprise si vit sur le visage de victoria lorsqu'elle vit sa cadette. vic jeta un coup d'œil aux pâtisseries, comme à son habitude. avant de reposer son regard sur sa cadette. joe n'avait pas l'impression qu'elle avait changée, toujours la même manipulatrice. vic lui demanda si elle voulait quelque chose. et joe souffla. elle voulait vraiment faire semblant ? - non, je voudrais pas que tu me le pique. - rétorqua joanne amèrement. - ou alors, tu voudra sûrement me l’exhiber sous les yeux, t'as l'air d'adorer ça. - ironisa la brunette, en référence à la dernière fois.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    Lun 5 Oct - 0:47

Les plus faible se vengent,
les plus fort oublient,
et les plus heureux pardonnent.  + Joanne





Je ne sais pas comment je devais réagir, si je devais m’imposer ou prendre la fuite. Mais c’était ma sœur et je ne pouvais pas la nier. Après tout, cela fait 5 ans maintenant, il était peut-être temps de passer à autre chose. Alors que je lui demande si elle compte achter quelque chose, elle me répond que non, qu’elle ne voudrait pas que je lui pique. Sur ses sages paroles, je lèvre les yeux aux ciels. Du Joanne tout craché. « ou alors, tu voudras sûrement me l’exhiber sous les yeux, t'as l'air d'adorer ça. » Je pose mon regard sur elle et je sentais que je n’allais pas savoir retenir ma langue bien longtemps. «  Tu penses pas que ça fait assez longtemps pour revenir sur ce qui s’est passé ? Et je n’ai rien exhibé du tout, c’est tes parents autant que les miens. Je reviens après quelques années d’absences, j’avais en droit de me retrouver là avec mon mari. Que cela te plaise ou non. Il faudrait que tu tournes la page, tu as rater ta chance Joanne. C’est malheureux parce que tu es ma sœur et que je t’aime mais je ne comprends pas pourquoi tu restes bloquée sur cette histoire. S’il a couché avec moi à cette époque c’est que quelque chose n’allait déjà plus à ce moment-là, alors il faudrait se remettre en question. Quand on aime quelqu’un à cent pour cent, on ne le trompe pas. Si ça n’avait pas été moi, ça aurait été quelqu’un d’autre. Alors réveille-toi un peu et dis-toi que je t’ai rendu service. Tu te rends malheureuse pour rien. » Dis-je dans un souffle. Effectivement je n’avais pas su me retenir et j’avais même été un peu fort. «  Excuse-moi, je ne voulais pas te dire ça. » Murmurais-je. Mes yeux se détournent des siens quelques instants. «  Ecoute je peux te comprendre après tout, je ne sais pas comment j’aurais réagi à ta place. Mais retiens juste que ça fait des années maintenant et que il faudrait peut-être penser à passer à autre chose. Maintenant si tu me dis que tu ne veux plus me voir je comprendrais tout à fait et je respecterais, mais sache que si j’ai envie de passer à la maison je le ferais, que tu sois là, ou non. »


roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »


Dernière édition par Victoria Ashcroft le Ven 9 Oct - 11:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leonora Bridges

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 246
Pseudo : ines.
Face, © : dobrev (from mathilde, tumblr)
Years old : she's twenty eight, and she doesnt't, she feels young. for her, it's just a number.
Job, studdies : lawyer, she loves her job.
Love status : engaged w/ tobias but she's married w/ noah and she loves him. her feels never chfor her, noah is her soulmate. | mother of mellie and dylan.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: ec.

MessageSujet: Re: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    Lun 5 Oct - 18:58


she's a nightmare dressed like a daydream.
la brunette souffle lorsque son aînée lève les yeux au ciel. c'était une blague ? elle se permettait de lever les yeux au ciel alors que c'était plutôt à sa cadette de le faire. elle qui avait tenté de faire comme si de rien n'était, en vain. d'un coup, victoria brisa le silence, avec un air mécontent. - tu penses pas que ça fait assez longtemps pour revenir sur ce qui s’est passé ? et je n’ai rien exhibé du tout, c’est tes parents autant que les miens. je reviens après quelques années d’absences, j’avais en droit de me retrouver là avec mon mari. que cela te plaise ou non. il faudrait que tu tournes la page, tu as raté ta chance joanne. c’est malheureux parce que tu es ma sœur et que je t’aime, mais je ne comprends pas pourquoi tu restes bloquée sur cette histoire. s’il a couché avec moi à cette époque, c’est que quelque chose n’allait déjà plus à ce moment-là, alors il faudrait se remettre en question. quand on aime quelqu’un à cent pour-cent, on ne le trompe pas. si ça n’avait pas été moi, ça aurait été quelqu’un d’autre. alors réveille-toi un peu et dis-toi que je t’ai rendu service. tu te rends malheureuse pour rien. - répliqua l'aînée des ashcroft. une blague ? victoria lui faisait une blague ? joanne encaissa, et attendit que sa sœur - du moins, que de nom - termine ses paroles. victoria restait victoria, elle était une personne impulsive. et peu importe si cela blesse. les larmes aux yeux, elle savait très bien que sa sœur n'avait pas changé et était la même égoïste qu'auparavant. victoria s'excusa pour ses paroles, en vain. ses paroles n'étaient pas tombées dans l'oreille d'une sourde. visiblement généreuse en parole, la jeune femme continua sa tirade, et joanne n'avait qu'une envie : lui dire ses quatre vérités. - écoute je peux te comprendre après tout, je ne sais pas comment j’aurais réagi à ta place. mais retiens juste que ça fait des années maintenant et qu'il faudrait peut-être penser à passer à autre chose. maintenant si tu me dis que tu ne veux plus me voir, je comprendrais tout à fait et je respecterais, mais sache que si j’ai envie de passer à la maison, je le ferais, que tu sois là, ou non. - termina enfin la ashcroft. en colère, joe lui lança un regard noir. - t'as vraiment rien compris ? que ça fasse deux, trois, quatre, cinq ans, la blessure reste la même. je me voyais faire ma vie avec lui, peut-être pas lui, mais moi oui. et puis fais pas ton innocente, quand t'as posé ta main sur son genoux, sous mes yeux, avec ton air victorieux à la con, c'était ne pas exhiber ta victoire peut-être ? - cracha joe, en soufflant. - tu peux voir papa ou maman, je m'en fiche totalement. de toute manière, ça reste la même chose pour moi, t'est encore absente. - lâcha la brunette. - j'ai peut-être perdue ma chance parce que t'as pas su te retenir. toi qui dis que t'est ma sœur ? c'est une blague ? une sœur n'aurait jamais fait ça, et ton amour, vu comme tu prouves ton amour au gens, tu peux te le garder. si tu m'aimais vraiment, si tu voulais vraiment éviter de me faire du mal, t'aurais jamais fait ça. une sœur ne fait pas à sa cadette, elle ne la fait pas souffrir. et ne joue pas les hypocrites. pendant des années, pendant qu'on était ensemble, caden et moi, t'étais la première à le dénigrer. à me dire que c'était qu'un raté, un idiot. et c'était juste pour te le taper. pour baiser avec lui. j'espère juste un truc, qu'il n'apprendra jamais à quel point t'es hypocrite et de la manière dont tu traites les personnes que t'aiment. - cria joe. elle s'était tue, trop longtemps. et elle s'en fichait de blesser sa sœur, vic lui avait fait trop de mal. elle l'avait trop longtemps souffert. et joanne était déterminée à lui répondre à sa tirade. - j'cherche pas les coupables. je lui en veux lui aussi, ne crois pas que je pense que t'es la seule fautive. je t'en veux plus à toi parce que t'es ma soeur, même si tu n'as cette appellation que biologiquement. parce que j'étais proche de toi, j'avais confiance en toi, mais maisie avait peut-être raison. elle avait raison de se méfier de toi. - entama joanne. - et ouais, tu m'as rendu service. au moins, j'sais que je ne peux pas compter sur toi. que t'aime faire souffrir les gens et qu'il ne faut jamais être proche de toi. - lança joe. elle savait que ça allait blesser sa sœur. mais c'était le résultat des années de rancœur combiné à un choc. joanne en avait besoin, tel une thérapie. joanne en ressentait le besoin, et son cerveau ne filtrait rien, laissant son cœur s'exprimait. une douleur enfouie, une douleur réouverte. joe avait fini de tout encaisser, joe avait envie de parler. - si t'aurais été à ma place, t'aurais sûrement tuer ton cher mari. ah donc tu veux que j'oublie que je ne peux pas avoir confiance en toi, c'est ça ? - se moqua la ashcroft. - sans oublier que t'es une hypocrite ? - ajouta-t-elle. - je m'en fiche, ça fait bien longtemps que je ne te considère plus comme une sœur, mais comme une étrangère que papa et maman aiment autant que nous. - finit-elle, avec son regard chocolat froid comme un glacier. dur comme le fer, sombre comme les ténèbres.  
hs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    Ven 9 Oct - 12:19

Victoria Ashcroft a écrit:
Les plus faible se vengent,
les plus fort oublient,
et les plus heureux pardonnent.  + Joanne





Je plonge mon regard dans le sien alors qu’elle est en train de me déballer tout son sac. Je sens l’énervement qui commence à monter petit à petit et je sais que je peux partir loin autant dans mes paroles que dans mes gestes. J’essaie de me contenir et surtout de ne pas faire de connerie, mais il faut dire qu’avec mes précédentes paroles je n’avais fait qu’envenimer la situation. Elle me pique, elle sait toucher ou ça fait mal mais j’essaye de rester imperturbable, rester forte, rester la tête haute. Mon cœur bat à la chamade dans ma poitrine, prêt à exploser. « Arrête Joanne, je t’ai pas nargué ; tu vois vraiment le mal partout. Et puis il faut que tu t’y fasses tu veux que je te dise quoi à la fin ? Que je le quitte ? Pour te faire plaisir ? » Ma tête fit un hochement de gauche à droite. « J’ai vraiment pas envie de continuer cette conversation avec toi, merde, je sais ce que je vaux. Si tu penses que je suis une hypocrite tant mieux pour toi, peut-être que j’ai fait cette connerie. C’est mon mari et je l’aime. Et je ne suis pas ta sœur ? Putain Joanne on a toujours été liée comme les deux doigts de la main, quand tu avais des cauchemars c’est dans mon lit que tu te réfugiais, tes secrets je les ai toujours gardés. Alors si tu réagis comme ça, pas de problème Joanne. Pas de soucis. Je te souhaite tout le bonheur du monde dans ta petite vie bien rangée et dans ton monde de bisounours. » Dis-je en la contournant pour rentrer dans la boulangerie.


roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne    

Revenir en haut Aller en bas
 
Les plus faible se vengent, les plus fort oublient, et les plus heureux pardonnent. + Joanne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Purge] La peur n'évite pas le danger, le courage non plus. Mais la peur rend faible, et le courage rend fort. [ Ombe Andersen / SungKyu Kim]
» Fort-Liberté, une potentialité touristique
» Faible participation populaire à une manifestation antigouvernementale
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'ex homme fort d'Haiti est un égoiste...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (WORDS WITH NO MEANING) :: (PASSAGE OUT THE DARK) :: (rp)-