AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Jeu 1 Oct - 13:02

Vivre, c'est prendre des décisions
et en supporter les conséquences.





On avait posé nos pieds sur le sol de notre pays natal il n’y a même pas une heure. Le voyage avait été long, trop long. Et c’est à ce moment précis que je me suis dit que je n’aimais pas l’avion, du moins je n’arrivais pas à rester en place et je pense même que c’est presque devenu insupportable pour Caden. Je changeais de position toutes les deux secondes, je n’arrivais pas à débuter un film plus de 20 minutes, passant d’une occupation à une autre. C’est bien simple, je n’avais même pas fermé les yeux une seule fois, je ne m’étais même pas assoupie, rien. Puis avec le recul je me dis que ce n’est pas que l’avion qui est en cause, je réfléchis beaucoup et beaucoup trop. En retournant là-bas, j’étais en train de creuser petit à petit ma tombe. Bien sûr si je le fais, c’est pour Caden, mon mari, celui que j’aime. Je ne désire que son bonheur alors j’avais pris sur moi en faisant d’être la plus contente possible lorsqu’il m’a appris la nouvelle mais au fond, l’angoisse m’est montée d’un coup. Si j’avais quitté Allendale, ce n’était pas pour y retourner. Et pourtant.
Une vraie pile électrique, l’avion se pose. Je me redresse, j’ai mal aux jambes, l’impression d’avoir passé des heures enfermée dans une valise comme une contorsionniste. Je m’étire au maximum, avant de me mettre sur la pointe des pieds pour récupérer mon bagage à main et celui de mon homme au-dessus de ma tête. Nous descendons les marches en fer, même l’air est différent, ça sent mauvais. C’est dans ma tête, je le sais. Mais je n’ai qu’une chose à faire, sourire et montrer que je suis heureuse, ça ne doit pas être si difficile que ça. L’attente des bagages est interminables, je pars vers l’entrée du tapis roulant, essayant de me frayer un passage dans la foule avant de retourner vers Caden, je fais des allers-retours. Je sais ce qui m’attend ici, et je ne m’en réjouis pas. J’allais devoir retourner voir ma famille, c’était chose sûr, je ne pouvais pas être ici sans passer dire bonjour. Au moins par politesse. Et qui dit famille, dit bien sûr Joanne. L’ex de Caden. Rien que l’idée de la voir me fait chavirer le cœur, rien que l’idée que Caden l’a voit me brise, me déchire. Je sais qu’il ne suffit que d’un regard pour que tout bascule et que tous mes projets tombent à l’eau. Tout le trajet, je reste silencieuse, ma main en dessous de mon menton, regardant le chemin défiler devant moi. Me remémorant mes propres souvenirs, mes éclats de rire et mes pleurs. Mon enfance, mon adolescence. Mon cœur se sert.
On arrive très vite devant le motel. On allait dormir ici quelques temps, trouver un logement convenable était donc notre priorité première. Je n’y avais jamais mis les pieds, je ne savais pas à quoi m’attendre mais on n’avait pas trop le choix, c’était le seul de la ville. Les patrons sont sympas, c’est déjà un bon point. Ils nous mettent directement à l’aise et nous donne les clés de notre chambre. Bagages en main, nous montons jusque celle-ci. J’entre la clé, la tenant entre mon pouce et mon index et la fait tourner. La chambre est petite, vieille et pas très fraîche. Mais après tout ce n’est qu’une question de jours, de semaines maximum. «  Bon ça va, je m’attendais à pire vu les commentaires sur internet. » Dis-je dans un souffle alors que j’entre dans la pièce, mon pied se posant sur la moquette. «  Du moment qu’il y a un lit et une salle de bain, ça va, je suis contente. » Dis-je en me tournant vers Caden, sourire aux lèvres. Je sais que c’est très important pour lui d’être ici aujourd’hui, sa vie allait changer et il attend ce moment depuis une éternité. J’attrape ma valise que je balance du mieux que je peux sur le lit, l’ouvrant. Regardant autour de moi avant de me rendre compte qu’il manquait quelque chose. «  Hé ben je pense qu’on va devoir laisser les vêtements dans nos valises, il n’y a pas de garde-robe. » Dis-je en haussant les épaules. On avait fait plus de 6 heures de voyage, j’avoue que j’avais peur du décalage horaire mais pour le moment je ne ressentais rien du tout, même pas une toute petite fatigue, bien au contraire. J’étais plus qu’en forme. Instinctivement j'attrape une mèche de cheveux que j'enroule autour de mon doigt.


roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden Bowman

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 21
Pseudo : Hanna.
Face, © : Ryan Guzman, by lilou_59
Years old : 26 ans et toutes ses dents
Job, studdies : Agent immobilier
Love status : Marié à Victoria depuis quatre mois

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3 libre

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Ven 2 Oct - 19:36

EVERYTHING HAS CONSEQUENCES
Le vol d'une compagnie Low Cost choisi par les amoureux quelques semaines plus tôt s'avère long et désagréable, pas de plateau repas, ni même de lecteur DVD pour s'occuper. Et puis, la lecture, c'est impossible, ça lui file un mal de crâne pas possible à l'intérieur d'un vaisseau comme celui ci. Il prend son mal en patience et supporte les six heures de vol en essayant de fermer les yeux pour rejoindre les bras de Morphée. Ils finissent par atterrir et ne tardent pas à trouver un taxi pour se poser dans l'hôtel déjà réservé par sa femme. Sa femme. Parfois, il a encore du mal à réaliser qu'elle est devenu sienne. Il ne regrette pas son choix. Il aime sincèrement Vicky. Avec elle, il ne s'ennuie jamais. C'est juste que plus jeune, ce n'est pas elle qu'il visualisait sur le long court. Il se dit que c'était presque une autre vie, un autre lui. Il a bien grandit depuis. Il reste maladroit et souvent immature mais il a changé. Il pose la valise sur le lit. «  Bon ça va, je m’attendais à pire vu les commentaires sur internet. » Il s'en fou pas mal, tant que les draps sont propres et qu'il n'y a pas de cafards dans la douche. Ca lui suffira. Surtout qu'ils n'ont pas prit l’hôtel le plus onéreux de la région. Ils ne peuvent pas non plus s'attendre à un cinq étoiles. Et puis finalement, c'est l'histoire de quelques jours. Ces parents auraient accueillis les amoureux mais il n'a pas encore avouer à ces derniers qu'il revenait en ville. Il n'est pas prêt. Sa sœur, celle qu'il avait déclarée morte dans son esprit depuis bien longtemps pour réussir à avancer, de retour dans sa vie... « Du moment qu’il y a un lit et une salle de bain, ça va, je suis contente. » A son tour, elle pose la valise sur le lit et jette un regard circulaire à la chambre avant d'ajouter: « Hé ben je pense qu’on va devoir laisser les vêtements dans nos valises, il n’y a pas de garde-robe. » Il se marre. Ces détails techniques le laisse de marbre. Il avance vers elle en se mordillant la lèvre et vient déposer ses mains sur ses hanches. Les longs cheveux bouclés encadrent son visage à la perfection. Elle est belle. C'est à cause de ce potentiel de séduction, de ses atouts qu'il a succombé la première fois à ses charmes. Avec le temps, il avait apprit à aimé chaque détail de sa personnalité atypique. Faut dire que c'est la seule fille capable de le surprendre autant. Il dépose un baiser léger sur ses lèvres sucrés, avec une tendresse inouïe. Revenir en ville, ils ne l'avaient pas prévus. Il a peur, parce que ça change tout. Ce cadre n'est pas le plus propice à l'expansion de leur amour pour un bon million de raisons mais surtout à cause de Joanne, qu'il n'a pas totalement oublié, avouons le. « On s'en fout ! » dit il, nonchalant. Il se colle un peu plus à elle, il a tout autre chose en tête que de ranger sa valise pour le moment de toutes façons. Il vient l'embrasser, plus longuement cette fois, évitant tout sujet qui pourrait gâcher ce moment de bonheur. « Même après six heures de vol, t'es sexy... » Pas très subtil mais efficace la plupart du temps.
(c) AMIANTE

_________________

SO CLOSE TO YOU

Help, I have done it again. I have been here many times before. Hurt myself again today. And the worst part is there's no one else to blame.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Ven 2 Oct - 19:57

Vivre, c'est prendre des décisions
et en supporter les conséquences.





Bon c’est vrai que j’étais un peu en train de me prendre la tête mais il faut dire que j’étais très stressée. Le vol m’avait angoissé parce que j’avais tourné en rond comme un lion en cage et que je déteste ça mais surtout j’avais réfléchis beaucoup trop sur ce qui allait se passer. Parce que il faut quand même que je me rende à l’évidence que Caden va croiser Joanne ce qui va encore faire des conflits et moi, les conflits, je n’aime pas. Et il ne manquerait plus qu’il tombe dans ses bras, et là, je serais fichue, foutue, condamnée. Sincèrement, cet homme je l’aime et je n’ai pas envie de me retrouver plus bas que terre. J’aimais prendre mes précautions et ne plus jamais revoir Joanne en avait été un. Même si il faut dire que c’est ma sœur et que je l’aime plus que tout au monde, mais ma vie était différente maintenant et Caden en faisait partie. Je le regarde s’avancer, déposant ses mains sur mes hanches. Un frisson me parcourt, il a toujours eu ce don, celui de me rendre folle à peine ses mains posées sur moi, mes sentiments et mes émotions ne font que grandirent de jour en jour. Et je me suis vite rendue compte que j’étais amoureuse, prise dans ses filets. En gros, j’étais foutue. J’étais sous son emprise la plus totale. Se lèvres se joignent aux miennes, je souris instinctivement. Tendrement, comme une caresse. A chaque baiser, il me donne toujours l’impression que c’est notre premier. « On s’en fou. » Je détache doucement mon visage du sien, plongeant mon regard dans ses beaux yeux. « Non mais c’est important quand même une garde-robe … » Dis-je tout bas, pas convaincante du tout. Il vient de nouveau m’embrasser, plus longuement cette fois. Ma main se dépose sur son visage, sa peau si douce. « Même après six heures de vol, t’es sexy… » Je laisse ma main sur sa joue, un sourire s’affichant montrant ma dentition parfaite. « Je crois que c’est le plus beau compliment que l’on puisse me faire » Dis-je amusée. Il arrive toujours à trouver les bons mots quand il faut et surtout les placer aux bons moments. Il arrivait à me faire oublier mes angoisses, mes peurs et me faire profiter du moment présent, en l’occurrence lui. « Mais c’est que j’ai un mari incroyablement sexy aussi … » Je mets mes bras autour de son cou et l’embrasse tendrement. J’avais tellement peur que tout change entre nous, j’allais devoir montrer à Joanne que j’étais là maintenant, que nous étions mariés et qu’elle avait perdu. J’allais devoir lui montrer qu’elle avait raté sa chance et que maintenant, c’est à mon tour. J’étais prête à tout pour ne pas laisser échapper mon bonheur. J’étais toujours fière de dire « mari ». La première chose que j’avais pensé, si tout se passait bien ici, c’était de renouveler nos vœux. Je veux dire avec notre famille, un vrai mariage, avec une fête. Je voulais faire partager notre joie à tous ceux qui nous entoure. « Tu sais ce dont j’ai terriblement envie … ? » Dis-je en me mordant la lèvre. « D’un bon bain. » soufflais-je.


roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden Bowman

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 21
Pseudo : Hanna.
Face, © : Ryan Guzman, by lilou_59
Years old : 26 ans et toutes ses dents
Job, studdies : Agent immobilier
Love status : Marié à Victoria depuis quatre mois

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3 libre

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Sam 3 Oct - 10:01

EVERYTHING HAS CONSEQUENCES
Ca fait quelques années maintenant qu'ils sont ensemble ces deux là. Ca n'a pas toujours été aussi clair qu'aujourd'hui, avec cette histoire de mariage. Ils se sont longtemps considérés comme libres même s'ils n'avaient pas besoin d'aller voir ailleurs et qu'ils se suffisaient à eux même. Elle avait su le faire oublier son chagrin d'amour. La peine qu'il avait ressenti quand il avait comprit que Joanne ne serait plus jamais sienne. Elle l'avait aidé à aller de l'avant alors qu'il ne voulait plus rien avoir à faire avec l'amour. Il était tombé amoureux d'elle doucement, ça s'était insinué en lui au fil des jours, des mois, des années.  «  Non mais c’est important quand même une garde-robe … » Même elle ne semble plus du tout convaincue par ce qu'elle dit. C'est l'affaire de quelques jours. Ce n'est pas si important que ces affaires soient toutes de reste dans la valise. Pour lui faire comprendre encore plus qu'il s'en fiche, il l'embrasse et l'entoure de ses bras un peu plus fort.  «  Je crois que c’est le plus beau compliment que l’on puisse me faire » Il sourit. Il plante ses yeux dans les iris flamboyants de sa femme et rétorque: « Tu m'inspires. » Elle s'approche, l'embrasse à son tour et il approfondit doucement cette étreinte chaleureuse. Mêlant sa langue avec la sienne dans un baiser dit "façon française". Dans ses bras, il est le plus heureux du monde. Coupé de son ancienne vie, juste eux deux, leurs monde, sauf qu'il sait que ce ne sera pas aussi simple une fois qu'il aura recroisé Joanne. Il appréhende. Beaucoup. Il ne sait pas comment ça va se dérouler, qui sait. Peut être qu'il ne ressent plus rien pour sa petite amie du lycée. « Mais c’est que j’ai un mari incroyablement sexy aussi … » Il vient embrasser l'orée de son cou après ce compliment. Caden est conscient de ses atouts séduction, il l'a toujours été. Il se sait populaire avec les filles. « Tu sais ce dont j’ai terriblement envie … ?  » Lui en tout cas, il sait très bien ce dont il a envie. De son regard lubrique, il glisse sur sa silhouette. « D’un bon bain.  » Pas réellement ce qu'il avait en tête mais s'ils le partagent, c'est déjà un très bon début. « Tu fais couler le bain. Je vais nous acheter une bouteille de vin dans l'épicerie d'en bas et on passe le reste de la journée ici... » Juste tout les deux, pour ne pas éclater la bulle qui les caractérise si bien. Qui les rend si heureux. Un baiser rapide sur ses lèvres et le voilà qui s'éclipse par la porte. L'épicerie n'est qu'à quelques minutes de marche. Il hâte le pas, craignant de croiser quelqu'un qu'il reconnaitrait. Après tout, il a grandit à Allendale et la ville n'est pas immense. Par chance, il ne voit personne et remonte l'air de rien pour retrouver sa petite amie se dorloter dans un bain chaud. l'odeur qui émane de la salle de bain lui donne envie. « Je peux te rejoindre ? » demande t-il, la bouteille de blanc et deux verres en plastiques à la main.
(c) AMIANTE

_________________

SO CLOSE TO YOU

Help, I have done it again. I have been here many times before. Hurt myself again today. And the worst part is there's no one else to blame.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Sam 3 Oct - 11:29

Vivre, c'est prendre des décisions
et en supporter les conséquences.





On avait dû laisser le temps au temps, j’avais juste été le sparadrap sur son cœur brisé. Moi, je ne demandais que ça. La première fois que je l’avais vu, mon cœur a chaviré. Et quand nous avions passé ce moment ensemble, j’avais compris que j’allais avoir ce que je voulais. Simplement parce que lorsqu’on aime réellement quelqu’un on ne trompe pas, on lui reste fidèle pour l’éternité et ça n’avait pas été le cas de Caden pour Joanne. Moi ça m’avait arrangé mes affaires car il m’avait tapé dans l’œil cet homme et puis quand je le regardais, je le voyais à mes côtés, à moi. J’avais eu du mal quand il s’est remis avec Joanne mais je me suis dit que ça n’allait pas durer, il suffisait de les regarder, ce n’était qu’une question de temps. J’avais eu mal au cœur de faire de la peine à ma sœur mais je n’avais rien su contrôler, mon cerveau me disait d’arrêter mais mon corps faisait tout le contraire. Alors suite à cette aventure, je n’avais eu d’autre choix que de l’éviter. Je l’avais confronté deux trois fois mais sans plus, je déteste le conflit et surtout quand j’en suis la source. Alors, je faisais profil bas. Finalement quand il est partit, je me suis dit que c’était peut-être mon tour aussi de me retirer et de m’éloigner, laisser les choses s’apaiser. C’était devenu lourd, trop lourd. Et finalement le hasard fait bien les choses car je me suis retrouvée devant cet homme, celui qui me faisait – et me fait toujours – rêver. Cette fois-ci je n’avais pas voulu brusquer les choses et j’ai laissé les choses se faire naturellement. Il me dit que je l’inspire, je souris. Il a toujours su trouver les mots justes, il a toujours su faire en sorte que nous nous retrouvions dans notre bulle, lui et moi et personne d’autre. Lui et moi contre le reste du monde. « Tu fais couler le bain. Je vais nous acheter une bouteille de vin dans l'épicerie d'en bas et on passe le reste de la journée ici... » Je n’ai as peine le temps de lui répondre qu’il est déjà partit. Je m’installe sur le lit quelques secondes, heureuses avec cette angoisse qui revient peu à peu, cette boule au ventre et l’envie de vomir. Je sentais que je n’allais pas savoir dormir énormément ces jours-ci et que j’allais ruminer sans cesse. J’ai des périodes, celles où je réfléchis beaucoup et même de trop et où je pourrais en devenir complétement folle. J’avais déjà peur qu’il croise Joanne en allant à l’épicerie – après tout c’est une petite ville. Et s’il ne revenait pas ? Je secoue légèrement la tête, il ne faut pas que je pense à ça sinon je vais étouffer. Je me dirige dans la salle de bain, faisant couler l’eau et en mettant un peu de savon pour faire de la mousse. Heureusement qu’il y avait au moins ça, c’était un plus dans la chambre. Je n’hésite pas sur l’eau chaude, j’aime sentir ma peau devenir rouge peu à peu. Je prends le temps de me déshabiller, laissant mon pantalon et mon sous-vêtement glisser le long de mes jambes, je les laisse dans le coin de la pièce avant d’y plonger un pied, attendant quelques secondes pour mettre l’autre. Attendre que je me fasse à cette chaleur qui m’envahit. La salle de bain est déjà pleine de buée qui petit à petit se dissipe. Je plonge finalement mon corps, relevant mes cheveux en un chignon décoiffé je pose ma nuque contre le bord de la baignoire. J’avais fermé les yeux juste un instant. « Je peux te rejoindre ? » Je pose mon regard sur lui, j’ai sûrement du m’assoupir, quelques minutes. « Je ne t’avais pas entendu. Du blanc ? Bon choix. Bien sûr, viens. » Dis-je en lui laissant un sourire. Le vin blanc était un de mes préférés, j’aime sentir ce liquide sec dans ma bouche. Je le regarde se déshabiller. Le scrutant, mémorisant chaque parcelle de son corps, si beau. « J’ai de la chance quand même… » Dis-je sur un ton amusé. Et quelle chance …. Finalement il nous sert deux verres qu’il dépose à proximité pour pouvoir les attraper tout en étant dans le bain.

roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden Bowman

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 21
Pseudo : Hanna.
Face, © : Ryan Guzman, by lilou_59
Years old : 26 ans et toutes ses dents
Job, studdies : Agent immobilier
Love status : Marié à Victoria depuis quatre mois

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3 libre

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Dim 4 Oct - 18:49

EVERYTHING HAS CONSEQUENCES
Il ne traine pas, il fait au plus vite de peur de croiser un indésirable de son ancienne vie. Le pire serait sans doutes Joanne, il n'ose pas imaginé la scène. Il appréhende énormément les retrouvailles avec la belle. Ils ne se sont pas réellement quitté en bon termes. Elle lui a littéralement brisé le coeur. Les cancans se plairont à dire que c'est lui le coupable et elle la victime mais la vérité c'est qu'il y a deux victimes dans l'histoire. Pas de nouvelles depuis toutes ses années. Rien. Bordel et la simple idée de la revoir irise ses poils. Il en dort mal. Cependant, revenir ici est la seule solution. Il doit connaitre sa soeur. Celle qui a disparu de son existence trop tôt. Celle qui a détruit sa famille bien malgré elle. Il se demande à quoi elle ressemble, s'ils auront des points communs, si elle se rappelle un peu de lui et des bons moments qu'ils ont passés ensemble durant l'enfance. « Je ne t’avais pas entendu. Du blanc ? Bon choix. Bien sûr, viens. » Un bon choix, il n'en reste pas persuadé mais l'épicerie du coin ne proposerait pas un large choix de vin, alors il a prit la bouteille la plus abordable et qui ne semblait pas être une piquette. En espérant qu'elle sera bonne. Il commence par retirer son tee shirt. « J’ai de la chance quand même… »« Et c'est maintenant que tu t'en rends compte ? » fit il dans un sourire narquois. Il se sent bien à ses côtés. Il aime la taquiner. Il l'a toujours fait. Avant même qu'ils ne couchent ensemble, alors qu'il était avec Joanne, il adorait emmerder la belle. Il finit de se dessaper tranquillement, et sert deux verres de vin qu'il pose à proximité, histoire qu'ils n'aient pas à sortir toutes les trente secondes à chaque fois qu'ils veulent prendre une gorgée. Il s'insère dans le bain, juste en face d'elle pour le moment. L'eau est bouillante, presque trop chaude au gout du jeune homme. Il grimace et finit par s'installer confortablement. « A nous. » A ce couple, aussi atypique soit il, qui semble fonctionner à merveille. « Merci. » Pour sa patiente, pour sa compréhension, pour être là aujourd'hui alors que ça n'a absolument rien de simple pour elle non plus de se retrouver dans cette situation. Il le fait ce soir parce qu'il se rend compte qu'il ne le fait pas assez. Il n'a jamais été très causant quand il s'agit de sentiment et de tout ce qui s'en approche. Ces je t'aime sont rares mais elle le sait, il n'a pas besoin de prononcer ces trois petits mots pour qu'elle soit au courant. Il l'espère en tout cas. Il ne le dit sans doutes pas assez. « Je propose une grasse matinée et le midi, on pourrait faire la surprise à mes parents. » Il ne les a pas prévenu de son retour. Pas encore. Peut être qu'un sms serait nécessaire avant de se pointer comme une fleur. Les présentations n'ont jamais été faite officiellement. Ils n'ont connus que Joanne que sa mère adorait en passant. Ils vont être content de revoir leurs fils qui n'a tendance à donner des nouvelles que trop rarement.
(c) AMIANTE

_________________

SO CLOSE TO YOU

Help, I have done it again. I have been here many times before. Hurt myself again today. And the worst part is there's no one else to blame.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Lun 5 Oct - 0:33

Vivre, c'est prendre des décisions
et en supporter les conséquences.





« Ce ne sont pas mes parents qui m’inquiètent le plus … » « Moi non plus… » Avouais-je. « J’avais autre chose en tête. » Dit-il avec un grand sourire, ce sourire que me fait craquer et que me fera toujours le même effet. « Ah bon ? » Dis-je comme si j’étais surprise. Ses lèvres viennent scellés les miennes d’un doux baiser que je profite pour lui rendre avec sensualité. « Et je peux savoir quoi… ? » Dis-je dans un murmure alors que mes lèvres se détachent doucement des siennes.
J’avais envie de le retrouver, de me retrouver dans ses bras, de mémoriser son corps, par peur, peur que ça soit la dernière fois. Peur que je ne puisse plus toucher ses lèvres, humer son parfum, entendre sa voix et voir ses yeux posés sur moi. J’ai peur de vivre avec cette angoisse constante qui commence à me ronger mais je ne peux pas rendre les armes, je ne peux pas baisser les bras. Pas après tout ce que j’ai vécu, construits, ni tous les projets que je me réserve, nous réserve. Il me suffit de le regarder dans les yeux pour comprendre que je ne peux pas abandonner facilement et que si je me bats, ce n’est pas pour rien. Je ressens cet amour inconditionnelle, celui qui fait chavirer le cœur, tourner la tête, qui fait naître en nous les papillons, qui rend la vision trouble et qui fait naître le désir en bas du ventre. Ce garçon qui donne l’impression d’être si légère, tel un ballon dans le ciel. Je l’avais en face de moi. Et je sais qu’en si peu de temps tout peut basculer, je sais qu’en si peu de temps mon paradis peut devenir enfer et noirceur. Élan d’amour, ma main se dépose dans sa nuque, l’attirant contre moi, mes lèvres se déposant contre les siennes, ma langue allant à la recherche de la sienne, sensuellement. La pièce est silencieuse, seulement mes mouvements font bouger l’eau qui entre en contact avec la paroi de la baignoire, comme des petites vagues. J’ai envie de lui faire promettre qu’il ne va pas me laisser tomber, qu’il m’aimera comme il en a fait la promesse, comme cette bague autour de mon doigt le prouve. Mais je ne dis rien, je ne demande rien, je ne dois pas montrer ma peur, je ne dois pas montrer ma faiblesse.
roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »


Dernière édition par Victoria Ashcroft le Mar 6 Oct - 21:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caden Bowman

avatar

Since : 28/09/2015
Texts : 21
Pseudo : Hanna.
Face, © : Ryan Guzman, by lilou_59
Years old : 26 ans et toutes ses dents
Job, studdies : Agent immobilier
Love status : Marié à Victoria depuis quatre mois

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3 libre

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Mar 6 Oct - 20:45

EVERYTHING HAS CONSEQUENCES
« Non je l’ai toujours su, depuis le jour où je me suis réveillée à tes côtés.» Il sourit. Qui aurait cru qu'ils finiraient ensemble ces deux là, mariés et amoureux. La probabilité était restreinte mais le destin les avait réunis à l'autre bout du monde pour une raison bien précise. Il trinque, prend une gorgée de son verre. Une nouvelle grimace sur son visage. Il pique un peu, très loin d'un bon chardonnay origine France. Ca fera l'affaire pour ce soir. « C’est toi que je remercie mon cœur. » Le remercier, lui ? Il ne mérite aucuns remerciements. C'est elle qui a tout abandonné pour le suivre et revenir dans leurs ville natale. Des propositions sont faites, elle renchérit: « Bonne idée pour la grasse matinée, je pense que je serais capable de dormir 24heures d’affilées, l’avion m’a cassé quand même et ce bain chaud n’arrange pas les choses. » Un peu de décalage horaire, le vol qui fut long et fastidieux, ça n'a rien d'étonnant qu'ils soient tous deux épuisés. « J’espère que tout se passera bien avec tes parents, surtout quand ils vont faire le rapprochement... J’ai pas envie qu’ils aient une mauvaise image de moi. » Il rit jaune. Ces parents seront sans doutes content pour lui. Tant qu'il est heureux. Et puis, ils doivent avoir autre chose à penser avec le retour de Léa dans leurs vies, la situation amoureuse de leurs fils doit être le dernier des soucis. Il prend une seconde gorgée de son gobelet et répond, sarcastiquement: « Ce ne sont pas mes parents qui m’inquiètent le plus. » Un sous entendu clair comme de l'eau de roche. Parce que si elle stresse à cause des Bowman, imaginez un peu ce que ressent le jeune homme face à sa belle famille. Il brise le cœur de la cadette et se met en couple avec la plus vieille. Un vrai bordel. « Et moi je propose pour ce soir un petit film ? On doit sûrement savoir s’en commander un à l’accueil, qu’est-ce que tu en penses ? Un bon petit moment dans les bras de mon chéri de mari. » Il se mordille la lèvre et lance de son regard lubrique, un sourire irradiant ses lèvres: « J'avais autre chose en tête. » Elle vient embrasser ses lèvres et il prolonge l'échange tendrement avant de la laisser reculer et s'éloigner. « Tu me rends heureuse Caden.  » Il vient s'emparer de ses lippes à son tour en guise de réponse. Lui aussi est heureux. En tout cas, il l'était jusque là, elle a su le combler ces dernières années mais revenir aux sources l'inquiète lourdement, comme si tout pouvait changer du jour au lendemain.
(c) AMIANTE

_________________

SO CLOSE TO YOU

Help, I have done it again. I have been here many times before. Hurt myself again today. And the worst part is there's no one else to blame.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Victoria Ashcroft

avatar

Since : 29/09/2015
Texts : 40
Pseudo : Pampl'
Face, © : Leighton Meester
Years old : 27 ans
Job, studdies : Instit' maternelle
Love status : Mariée avec Caden

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 3/3

MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   Mar 6 Oct - 21:24

Vivre, c'est prendre des décisions
et en supporter les conséquences.





«  Ce ne sont pas mes parents qui m’inquiètent le plus … » «  Moi non plus… » Avouais-je. «  J’avais autre chose en tête. » Dit-il avec un grand sourire, ce sourire que me fait craquer et que me fera toujours le même effet. «  Ah bon ? » Dis-je comme si j’étais surprise. Ses lèvres viennent scellés les miennes d’un doux baiser que je profite pour lui rendre avec sensualité. «  Et je peux savoir quoi… ? » Dis-je dans un murmure alors que mes lèvres se détachent doucement des siennes.
J’avais envie de le retrouver, de me retrouver dans ses bras, de mémoriser son corps, par peur, peur que ça soit la dernière fois. Peur que je ne puisse plus toucher ses lèvres, humer son parfum, entendre sa voix et voir ses yeux posés sur moi. J’ai peur de vivre avec cette angoisse constante qui commence à me ronger mais je ne peux pas rendre les armes, je ne peux pas baisser les bras. Pas après tout ce que j’ai vécu, construits, ni tous les projets que je me réserve, nous réserve. Il me suffit de le regarder dans les yeux pour comprendre que je ne peux pas abandonner facilement et que si je me bats, ce n’est pas pour rien. Je ressens cet amour inconditionnelle, celui qui fait chavirer le cœur, tourner la tête, qui fait naître en nous les papillons, qui rend la vision trouble et qui fait naître le désir en bas du ventre. Ce garçon qui donne l’impression d’être si légère, tel un ballon dans le ciel. Je l’avais en face de moi. Et je sais qu’en si peu de temps tout peut basculer, je sais qu’en si peu de temps mon paradis peut devenir enfer et noirceur. Élan d’amour, ma main se dépose dans sa nuque, l’attirant contre moi, mes lèvres se déposant contre les siennes, ma langue allant à la recherche de la sienne, sensuellement. La pièce est silencieuse, seulement mes mouvements font bouger l’eau qui entre en contact avec la paroi de la baignoire, comme des petites vagues. J’ai envie de lui faire promettre qu’il ne va pas me laisser tomber, qu’il m’aimera comme il en a fait la promesse, comme cette bague autour de mon doigt le prouve. Mais je ne dis rien, je ne demande rien, je ne dois pas montrer ma peur, je ne dois pas montrer ma faiblesse.
roller coaster

_________________


« Love is life.
And if you miss love,
you miss life. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre, c'est prendre des décisions et en supporter les conséquences. + Caden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " l’alcool ça aide à prendre des décisions " (zianiel)
» VIVRE SA RETRAITE EN ITALIE...
» Parce que vivre loin de ses amis et des ses repères, c’est prendre le risque de se perdre.
» Il faut vivre.
» Prendre furtivement sa main, Oublier un peu les copains...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (ALLENDALE, SC) :: (GILLYARD STREET) :: (bart motel)-