AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 real pain is emotional pain (isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: real pain is emotional pain (isaac)   Mar 29 Sep - 13:12

real pain is emotional pain
isaac ft oskar

Dimanche, jour de tranquilité dans une famille classique. Dans une famille comme les Merch, c'est le jour du bordel ambiant. Pas d'école, pas de centre, la mère qui décuve de la soirée du samedi et Oskar, avec trois heures de sommeil (et encore) dans les pattes, qui doit tout gérer. Il est rentré à cinq heures d'une soirée où il escortait un homme (original, première!) et il est sept heures quand ses deux sœurs se réveillent, hurlant, jouant, riant, réveillant Olympe coincée dans son lit médicalisée qui grogne encore et encore pour qu'Oskar la descende. Il grogne, il se roule, il tourne dans son lit, un simple matelas posé au sol de la pièce qu'il partage avec Olympe. Il finit par s'asseoir, résigné. Il n'a pas le choix. Il se frotte les yeux et se lève. Il enfile un jean crade où il y a de la sauce tomate dessus, reste torse nu et installe sa sœur sur son fauteuil. Son dos est engourdi. Oskar constate que cette nuit, sa sœur ne s'est pas oubliée. Un bon point. Il vérifie sa sonde urinaire, ce qui lui permet de faire ses besoins sans qu'il ne soit là constamment. Il pousse sa sœur jusqu'au salon et installe le petit déjeuner pour tout le monde. Il jette un coup d'oeil où sa mère roupille comme un loir. Elle a du vomi partout sur elle. Oskar en a un haut le cœur. Deux heures de sommeil et le voilà déjà prêt à s'épuiser le seul jour où il ne doit pas travailler. Oskar prend un verre d'eau et le renverse sur sa mère qui ne scille pas. Vous voyez Frank dans Shameless ? Obery Merch en est un sacré exemple avec ses délires et ses obsessions, son alcoolisme, son manque de responsabilité. Une chambre, un salon, un sellier minuscule, une salle d'eau et une cuisine coincé entre deux murs, voilà dans quoi ils vivent à cause de ses conneries. « Sale conne », peste Oskar tout en retournant à la cuisine à l'instant où un hurlement résonne dans l'appartement. Olivia, sa cadette, est emprisonnée. Olympe la tient fermement par les cheveux. Olivia se débat, se renversant la casserole d'eau chaude qui chauffe sur la gazinière dessus. Elle hurle à cause de l'eau chaude, à cause de son crâne que malmène la petite fille de huit ans. Oskar ne hurle pas. Il sait que cela va angoisser Olympe. Il lui prend sa main, essaie de déserrer ses doigts. « Olympe, ma jolie, lâche Olivia, s'il te plaît ». Et Olivia qui pleure à chaudes larmes même quand Olympe relâche ses cheveux. Oskar soulève son pyjama troué et crade. Sa peau est rouge. Elle s'est brulée et il ne sait pas quoi faire. Il ne peut pas aller à l'hôpital : il n'y a pas de bus et ils n'ont pas de voiture. C'est à l'autre bout de la ville. Il court dans la chambre, récupérer son vieux téléphone et fouille dans son répertoire. G...H...I. Isaac. Il retourne dans la cuisine en sautant par dessus les fringues, les ordures, tout ce qui jonche le sol dont on ne voit presque plus la couleur. « Isaac ? C'est Oskar. Je … J'suis désolé de t'appeler si tôt un dimanche matin mais j'ai un problème. Olivia s'est sérieusement brûlée avec de l'eau chaude et j'sais pas quoi faire ». C'est un appel à l'aide d'un grand frère qui joue le rôle de père, complètement dépassé par cette situation qu'il ne sait pas gérer. Isaac est pompier. Il aura bien un conseil ou peut-être peut-il venir les visiter pour observer Olivia ? Derrière, Olympe grogne et Olivia continue de hurler.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Mer 30 Sep - 9:47


- real pain is emotional pain -

un rire cristallin et des pas qui résonnent dans la cuisine. des mèches qui s'échappent, qui viennent se plaquer sur un visage rayonnant. du soleil dans la maison. Isaac sourit, regarde l'enfant courir. la gamine est heureuse. sa gamine rigole à gorge déployé. et un instant il oublie toute la souffrance qui lui pèse sur les épaules. Lola est sa raison de vivre. tant qu'elle va bien, alors tout va. tout n'est pas si grave et tout peut se soigner. il sourit, la regarde avec tendresse, et repart à ce gâteau qu'il a foutrement bien raté. toute une partie est brulée, alors que le reste n'est au milieu qu'une masse un peu liquide. manque plus que les flammes. et Lola qui rigole et qui se moque. et qui aura surement le droit de manger deux yaourts, pour la peine. parce qu'il avait la tête ailleurs et qu'il a foiré sa cuisson. « Lola calme toi mon ange. » elle s’arrête de courir et elle souffle comme une sportive après l’effort. petite comédienne. petite princesse, ouais. la sienne. il repose son regard sur le gâteau qui est parvenu à dégouliner du plat il ne sait trop comment. pour le coup, c’est foutu. alors Isaac prend ses bêtises et les fous à la poubelle, comme ça. prêt à ouvrir le frigo pour calculer ses alternatives, il est coupé dans son élan par le son moins charmant de son téléphone. il fronce les sourcils, surprit d’un appel un dimanche alors qu’il n’est pas de garde et que Doug est absent pour la journée. il attrape l’appareil, regarde ce qu’il indique. Oskar, c’est le gamin qui appelle. sans plus attendre Isaac décroche, conscient de la possible importance de l’appel. il écoute le garçon expliquer la situation qui semble plutôt grave. une brulure, comme il en gère des tas. il reste calme, il sait qu’Oskar a besoin d’être rassuré. « D’accord, écoute. tu vas passer ta soeur sous de l’eau tiède pendant vingt minutes. Vingt degrés environ, histoire de ne pas la brûler plus. T’essayes de refroidir au maximum les zones touchées d’accord ? Je dépose Lola quelque part et j’arrive. » « Papa ? Tu vas où ? » l’homme se mord la lèvre inférieur, désolé. pas de tentative de sauvage de gâteau pour elle. il s’accroupit histoire d’être à sa hauteur, et lui attrape les mains. « Je suis désolée mon coeur, mais je dois y aller. Il y a une petite fille qui s’est brulée et je dois aller la soigner. Mais je suis sur que tata Gail va te faire un meilleur gâteau, d’accord ? » la petite fille esquisse un sourire et part chercher sa veste, encore en pyjama pendant que lui récupère de quoi gérer les brulures d’Olivia. elle a fini par s’habituer aux urgences et aux nuits agitées. elle sait que son père aide les gens, et ça lui suffit. quelques minutes plus tard l’homme dépose l’enfant chez sa soeur puis prend la route, direction le mince logement des Merch où Oskar l’attends. « Comment réagit-elle à l’eau tiède ? » il ne prend même pas le temps de le saluer. il sait que la brulure pourrait être grave. il n’a pas de temps à perdre. « Tu m’emmènes à elle ? » il ne se permet pas d’entrer dans le logement, pas sans lui. parce qu’il sait que le garçon a une vie compliqué, un poids sur les épaules. et qu’il refuse de le mettre mal à l’aise outre mesure. « Avec quoi s’est-elle fait ça ? » il ne demande pas comment, non. il a peur de le savoir déjà.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Mer 30 Sep - 10:42

Oskar n'a pas eu d'autres choix que d'appeler Isaac. Celui-ci se montre rassurant et sa voix calme apaise l'adolescent. Au fond, Oskar n'est encore qu'un gamin qui doit s'occuper de trois gamines dont deux en pleine crise d'adolescence. Il écoute attentivement les conseils du pompier et, calant son téléphone à son épaule, soulève sa sœur qui refuse de quitter le sol où elle est prostrée pour la mettre dans la baignoire. Il allume l'eau sur de l'eau tiède, comme on le lui conseille et fixe la poire de douche en direction de sa sœur à qui il retire le haut de pyjama. Oskar est gêné d'avoir dérangé Isaac un dimanche matin mais il sait qu'en allant encore à l'hôpital, il n'aura pas de quoi régler mais également l'assistante sociale sur le dos. Parfois, ce serait pas plus mal qu'ils soient tous placés mais il ne peut pas se résoudre à laisser Olivia, Olympe et Olga. C'est le quatuor des O, comme ils le disent toujours. Ils sont frères et sœurs, pour le meilleur et pour le pire. Olympe continue à grogner, continue sa crise alors qu'Oskar vient de raccrocher. Il gère tant bien que mal, en caleçon, les deux gamines. Sa plus grande sœur, de quatorze ans, reste insensible à la situation et mâchonne ses céréales. Oskar lui gueule dessus alors que la porte d'entrée s'ouvre sur Isaac. La sonnette ne fonctionne pas, il a du frapper mais Oskar n'a rien entendu entre les pleurs et les cris. Il jette un coup d'oeil à sa mère, toujours dans le même état, en allant voir Isaac. « Suis-moi ». Il l'amène dans la salle de bain où les sanglots d'Olivia se calment mais sa peau reste rougie. Oskar passe une main sur son front, en sueur. Il a mal partout mais prend sur lui. « Il y avait de l'eau qui chauffait pour le p'tit déj. Olivia s'est penchée pour ramasser un truc, Olympe lui a attrapé les cheveux et en se débattant, elle a chopé la queue de la casserole », explique Oskar en s'asseyant au bout de la baignoire, laissant de la place à Isaac. Il caresse les cheveux mouillés de sa sœur. « Je suis désolé, Isaac mais si on va à l'hôpital, l'assistante sociale nous séparera ». La plus grande de ses sœurs passe le bout de son nez, curieuse. Oskar lui envoie une serviette sale à la figure. « Essaie de réveiller Maman et finit de donner à bouffer à Olympe, bordel ! », ordonne-t-il sévèrement.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Ven 2 Oct - 12:17


- real pain is emotional pain -

Isaac sait qu'il ne devrait pas avoir pitié. mais c'est plus fort que lui. ce gamin qui se débat avec une vie compliqué, ça le touche beaucoup trop. ça lui remue les tripes dès qu'il se retrouve face à un Oskar perdu, démoralisé. un Oskar que personne n'aide vraiment. il ne sait pas quoi faire pour l'aider. il n'a jamais eu à aider personne, dans ce sens là. faire son boulot, arriver chez quelqu'un pour lui sauver la vie c'est facile, c'est normal. mais que de voir un monde s'effondrer sans pouvoir parvenir à trouver les mots, c'est ça le plus dur. les mots il les a pas lorsqu'il arrive enfin dans l'appartement en fouillis. la mère, allongée dans un coin. Isaac ne prend pas la peine de la regarder. il sait que le gamin va en souffrir, alors il se retient. il se retient de tout commentaire de toute façon. c'est pas sa vie, ça le regarde pas. il est là pour aider, pas juger. aider, il ne sait pas si il va en être foutu. il est pompier, pas superman. il salut distraitement la demoiselle qu'il croise, puis la soeur handicapée. Oskar n'a pas de chance, son entourage semble être sa malédiction. un bon gamin tombé dans la mauvaise famille et qui se donne pourtant tout pour les sauver. pour les protéger. c'est lui le héros. lui qui panique et qui explique rapidement à un Is concentré ce qu'il s'est produit. un accident domestique, comme il en gère souvent. sauf qu'habituellement, il a le devoir de transporter le blessé à l'hôpital. pas là. « Très bien alors... » il réfléchit. il n'est pas forcément à l'aise. il pose son sac, suit le garçon et s'accroupit auprès de la baignoire. « Bonjour Olivia. Tu te souviens de moi ? Je suis Isaac. Tu me fais confiance ? » il lui sourit, pour la rassurer. il vient caresser son front doucement, examinent les plaques rouges sur son corps. rien de bon, mais l'eau semble apaiser la peau brulée. il va pour parler lorsqu'Oscar se met à gueuler, visiblement sous le coup de la panique. Isaac lui lance un regard sombre, paternel. « Ne lui parle pas comme ça, tu vas paniquer tous le monde.  » il voit l'inquiétude du gamin. il détend son visage, désolé. « Essayes de souffler gamin. C'est pas ta faute. » il le dit tout de suite, parce qu'il sait ce qu'il se passe dans la tête de l'homme enfant. puis il retourne à la gamine. « Bon écoute, tu vas me dire sur une échelle de un à dix combien ça fait mal, d'accord ? Et tu vas me dire où. » il reste positif, il reste souriant. ils sait qu'ils n'ont pas besoin de sa propre panique. mais présentement, Isaac se sent quelque peu démuni.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Ven 2 Oct - 17:20

Oskar laisse Isaac faire, après tout, sauver des vies et venir en aide aux personnes blessées est sa profession. Lui n'est qu'un bon à rien à peine former à torcher le cul de sa petite sœur et à l'aider à manger une bouffe presque pré-mâchée parce qu'elle ne peut que dodeliner de la tête. Olivia opine le chef affirmativement, confirmant à Isaac qu'elle lui fait pleinement confiance. Contrairement à Olga, c'est une gamine sociable et peu méfiante. Chaque gosse dans cette famille est particulier. Il y a Oskar le sacrifié, Olga l'ours, Olivia la colérique et Olympe, centre de leur univers. Oskar examine les gestes tendres et doux d'Isaac envers sa petite sœur qui répond à la question sur l'échelle de la douleur. Isaac tente de le rassurer mais Oskar a peur. Il y a déjà eu deux signalements au juge de la part de l'assistante sociale. Le prochain, c'est l'éclatement du clan Merch et chaque sœur séparée. Lui, presque majeur, serait épargné mais à choisir, il préfère le bonheur de ses sœurs que le sien. Oskar se masse les tempes et s'asseoit silencieusement sur le bac à linges sales. « J'ai mal à sept », répond Olivia en couinant. Sept, c'est beaucoup. Oskar grimace. « S'il le faut vraiment, on ira à l'hôpital », finit-il par admettre. C'est douloureux à dire mais il ne peut pas laisser la pauvre gosse souffrir en craignant l'assistante sociale, il ne peut pas prendre ce risque. Oskar constate que sa sœur a réussi à réveiller leur mère en voyant cette dernière tituber jusqu'à la salle de bain. Au passage, la mère Merch pose une main disgracieuse aux fesses d'Isaac avant de se ruer vers les toilettes où elle vomit ses tripes. Elle se redresse et observe la scène. Oskar se relève et la pousse en dehors de la pièce. Il ferme derrière elle. Il est réellement mal à l'aise devant le geste qu'elle a eu pour le pompier. Il se râcle la gorge. « Désolé pour la main au cul, Isaac ».

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Mar 6 Oct - 14:18


- real pain is emotional pain -

le gamin panique, c'est normal. il panique et Isaac n'est pas foutu de le réconforter parce qu'il ne sait pas ce que l'autre vie, et ne parvient pas à s'en faire une idée. il sait l'amour qu'Oskar porte à sa famille, il ressent la même chose pour ses proches. il sait la peur de perdre quelqu'un, il l'a vécu récemment et en est revenu dans un sale état. mais il ne sait pas la honte, la douleur et la terreur d'être séparé. d'être jugé indigne et d'être chassé de sa propre vie. il essaye de se concentrer sur la gamine, de la calmer. il est tendre, il est gentil, il est rassurant. c'est son boulot d'être rassurant, pourtant c'est son coté paternel qui ressort. pas pro pour un sou quand il s'agit d'enfant, c'est à Lola qu'il pense. sa princesse à lui. « J'ai mal à sept ». la gamine souffre, même Oskar en est conscient. il accepte l'hôpital, malgré les conséquences. il est courageux. « Attends, je vais voir. » il ne veut pas obliger Oskar à faire un tel choix. il ne veut pas être la cause de la perte de cette famille bancale. il se tourne vers la gamine, lui sourit. « Tu es sacrément courageuse alors. C'est ton frère qui t'a apprit à être courageuse comme ça ? » elle sourit et Isaac se dit que ce n'est pas si grave. qu'il peut y faire quelque chose. « Oskar, tu m'aides gamin ? il va falloir la soulever sans toucher les divers plaques sur son torse et ses bras, pour y étaler de la crème. » il regarde l'homme, il lui sourit. « Ça va aller. tu as réagit assez vite pour être efficace gamin. » alors qu'il s'apprête à continuer les soins, il est interrompu par une sensation étrange. une main, sur son postérieur. le geste est impromptu et le fait se raidir. il se retourne assez vite pour voir la mère Merch dégueuler avant de se faire chasser par son fils. la gène est palpable et Isaac met un moment avant de parvenir à dire quelques mots. « Je. C'est pas grave. Je crois. » il a du mal à se concentrer. le capharnaüm environnant lui donne le tournis. c'est une catastrophe qu'il semble se dérouler depuis des années désormais. il ne parvient pas à croire que des situations comme ça peuvent exister. le coeur sur la main, il serait prêt à les prendre sous son aile pour que ces gamins n'aient plus à subir cette femme infâme. « Ça fait longtemps que tu mènes cette vie ? » il a besoin de les sauver. syndrome de superman.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Oskar Merch

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 165
Pseudo : falafel.
Face, © : cody christian par crick.
Years old : vingt ans.
Job, studdies : il prétend être serveur mais il est en réalité escort boy et chippendales.
Love status : célibataire, il s'interdit l'amour mais n'est pas insensible au charme d'une jeune bibliothécaire.

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (rps en cours)

MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   Mar 6 Oct - 14:49

Le cœur d'Oskar bat fort et il sent le rouge lui monter aux joues quand Isaac demande à Olivia si la gamine tient son courage de lui. Ils sont tous courageux dans cette famille, ils ont tous vus des trucs moches. Ils ont vus leur mère dans des postures compromettantes, ils ont vécus l’opprobre. Ils ont entendus des fils, des filles de pute. Ils ont entendus des Ta mère aurait mieux fait d'avorter. Ils ont vus leur mère vomir ses tripes, défoncée, bourrée, en train de se faire sauter dans tous les sens. Ils sont courageux, les frangins Merch. Ce sont des battants. Isaac demande de l'aide à Oskar. Oskar s'applique à soulever délicatement sa sœur en la rassurant. « Ça va aller, princesse, Isaac va te soigner ». Il voit que la petite se rassure et c'est tant mieux. Lui-même commence à se calmer. Isaac le rassure, il ne peut pas le nier, qu'il soit pompier mais également père de famille, il le sait. « Elle est ... ». Oskar s'interrompt. Il est très gêné par le comportement de sa mère mais n'est pas surpris. Il la connaît, à force. Oskar caresse les cheveux d'Olivia alors qu'Isaac demande depuis combien de temps il vit cette existence. Oskar se mord la lèvre. Il a besoin de parler. Alors il déballe tout. « Elle a pété les plombs en apprenant l'handicap d'Olympe, il y a huit ans. C'est devenu progressif et y'a quatre ans, elle a littéralement abandonné ». Oskar dépose un baiser sur le front de sa petite sœur. « C'est ma mère la tarée qui a diffusé une sex-tape du sénateur ». Si Isaac regarde ou lit les informations, il est forcément au courant de ça. Ce scandale qui a défrayé la chronique, qui a acculé Oskar et qui a endetté toute la famille. Il aimerait lui parler de son boulot, de sa honte mais pas devant sa petite sœur, il se l'interdit.

_________________
and now we are alive
je t'ai cherchée partout, même ailleurs. je t'ai trouvée, où que tu sois, je m'endors dans tes regards. même sans toi, je ne serai plus jamais seul, puisque tu existes quelque part. @marclévy ≈ vous revoir©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: real pain is emotional pain (isaac)   

Revenir en haut Aller en bas
 
real pain is emotional pain (isaac)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» real pain is emotional pain (isaac)
» › you're a pain in the ass (isaac)
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)
» Crise du Pain !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (ALLENDALE, SC) :: (RAILROAD AVENUE) :: (residential area)-