AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #10 - there's a curse between us (isaac)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naomi Carlton
hearts are wild creatures,
that's why our ribs are cages.

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 420
Pseudo : mistaken, karine
Face, © : (er) © milkovich, tumblr
Years old : twenty-seven yo
Job, studdies : researcher in medical biology @ allendale university
Love status : still married to isaac, separated | mother of lola & milo

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (isaac, autumn festival)

MessageSujet: #10 - there's a curse between us (isaac)   Lun 28 Sep - 21:53


- there's a curse between us
between me and you -

Ses pas hésitants l’avaient amené jusqu’ici, et désormais, ses pieds refusaient de continuer leur chemin. Elle était là, au bout de cette allée, menant à cette petite maison qu’elle connaissait par cœur. Une maison qui avait perdue de son éclat depuis son départ, les fleurs s’étant fanés, l’une après l’autre, faute d’entretien. Son cœur battait très fort dans le creux de sa poitrine, et dans un élan de panique, elle voulut faire demi-tour mais ne put se résoudre à le faire. Elle ne pouvait pas se le permettre, pas cette fois. La fuite n’était plus une option. Elle n’en serait plus jamais une, malgré tout ce qui l’attendait, de l’autre côté de cette porte. La haine, la colère, la rancœur, la tristesse, l’impuissance… l’oubli. Elle était prête à faire face à tout ça si elle pouvait poser, ne serait-ce que quelques instants, ses yeux sur eux. Sur lui, sur elle. Sur son mari et sa fille qu’elle n’avait pas revenu depuis son départ, trois années plus tôt. Un acte qu’elle ne se pardonnait pas encore, qu’elle ne se pardonnerait probablement jamais. Elle recommença doucement à avancer, grimpant les escaliers de ce balcon où ils avaient si souvent veillés, Isaac et elle, collés l’un contre l’autre et rêvant de ces lendemains heureux qui les attendaient. Sa main hésita, à quelques centimètres de la porte. Elle hésita à briser ce silence des dernières années avec un bruit aussi sourd que celui-là, mais avait-elle le choix? Non. On le lui avait depuis longtemps enlevée, de toute façon. Faisant résonnée sa jointure sur le bois, elle cogna trois fois, puis attendit, le cœur noué par une multitude d’émotions qu’elle ne pouvait identifiée, les mains moites et le regard absent. Elle avait cette impression de plonger dans le vide, sans savoir si quelqu'un serait là pour la rattraper.

_________________

BECAUSE YOU'RE MINE
I WALK THE LINE


Dernière édition par Naomi Carlton le Sam 17 Oct - 17:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t89-let-the-rain-wash-away-all-the-pain-of-yesterday
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   Lun 28 Sep - 22:55


- there's a curse between us
between me and you -

sa nuit a été éreintante. une intervention tardive, une vielle femme tombée et personne pour garder Lola. il l'a attrapé sous l'épaule, à moitié endormie, a  fini par la déposer chez une Gail toute aussi somnolente mais habituée. à croire qu'il finirait par ne plus la garder près de lui les soirs de garde. une situation qu'il voudrait ne plus faire subir à la jeune fille aux yeux noisette. il a beau y penser souvent, Isaac ne parvient pas à se faire à l'idée de quitter son boulot. c'est trop important, plus important que sa vie elle même. c'est un devoir qu'il s'oblige à respecter. sa fille, il ira la chercher plus tard. après avoir dormi, histoire de lui laisser une fin de nuit complète. sa nuit à lui, elle est loin. parce qu'après son intervention il est rentré chez lui, éreinté. et pensif. triste, sans pouvoir s'expliquer pourquoi. parce que sa vie ressemble à une mauvaise blague. parce que plus rien ne va comme il le voudrait. sa matinée, il la passe à regarder le plafond en essayant de songer à ce qui va. à oublier ce qui déraille dans son existence. et puis d'un coup, on frappe à la porte. ce n'est pas Gail, il est trop tôt pour qu'elle ne vienne ramener l'enfant. l'enfant qui doit surement dessiner, un bol de céréales devant elle et une coupe de cheveux improbable sur le dessus de la tête. la main qui frappe ne semble pas assurée, le bruit est sourd. un instant, Isaac se demande si il a bien entendu. si il ne rêve pas. il se lève, las, et enfin un t-shirt sur son torse nu. la tête ailleurs, il se retrouve devant sa porte, prêt à jeter à la rue le moindre intrus. mais son mouvement se coupe en plein milieu alors que derrière la porte apparait Naomi. son épouse. c'est une blague. « … C’est pas vrai. » la phrase sort toute seule. il a du mal à en croire ses yeux. c’est son épouse qui lui fait face. comme au premier jour. elle ne semble pas avoir changé. Isaac ferme les yeux un instant, les rouvre. mais elle est toujours là. elle semble si réelle. elle l'est. elle est de retour, et il ne comprend pas pourquoi. 

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Isaac Hastings le Sam 17 Oct - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Naomi Carlton
hearts are wild creatures,
that's why our ribs are cages.

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 420
Pseudo : mistaken, karine
Face, © : (er) © milkovich, tumblr
Years old : twenty-seven yo
Job, studdies : researcher in medical biology @ allendale university
Love status : still married to isaac, separated | mother of lola & milo

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (isaac, autumn festival)

MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   Mer 30 Sep - 5:32


- there's a curse between us
between me and you -

Cette attente allait finir par l’achever. Elle jouait nerveusement avec ses mains, transits par un froid qu’elle seule ressentait.  Un froid qui la traversait toute entière et qui la faisait frissonner tout au long de son échine. Elle posa un moment le bout de ses doigts sur l’emplacement ou devait se trouver son cœur, son palpitant qui s’emballait alors que ses oreilles percevaient le moindre mouvement, de l’autre côté de cette porte qui fini par, enfin, s’entrouvrir, lui offrant un premier regard sur l’homme qu’elle avait épousé, des années plus tôt, alors que poussait dans son ventre un petit miracle. Cet homme doit elle était tombée amoureuse, cet homme qu’elle aimait toujours autant, de toutes les fibres de son corps. Il n’avait pas changé. Sauf peut-être les cernes qui marquaient son visage, et ses quelques rides qui avaient fait leur apparition sur son front. Elle était surement la cause de certaines d’entre elles, mais sa seule absence n’aurait pas suffi à le marquer de la sorte. Qu’avait-elle manqué, durant ces quatre années d’exile? Beaucoup trop de choses qu’un simple bonjour ne pourrait jamais effacer. Qu’une simple conversation autour d’un café ne saurait jamais combler. « … C’est pas vrai. » Sa voix résonna dans ses oreilles comme une douloureuse mélodie, teintée de reproche, mais aussi d’une incompréhension qui n’a rien de choquant. Car en ce moment précis, elle ne réalise toujours pas que c’est bel et bien réel. Face à face, leurs regards scrutateurs ne perdant rien de l’autre, le silence intense qui s’en suit n’a rien de confortable. Le malaise prend toute la place, et le petit manège de ses mains reprend doucement son cours, alors que la belle cherche les bons mots – si seulement il y en avait.  « Isaac. » finit-elle par articuler d’un ton hésitant. Comme si elle s’était interdite de prononcer ce nom jusqu’à aujourd’hui. Ses dents s’emparent de sa lèvre inférieure, signe de sa nervosité. « Je... je peux entrer? » Elle a l’impression de blasphémer, de profaner cette maison qui fut la sienne, à une époque révolue et qui n’est plus. Trois années d’absence ont suffi à faire d’elle un fantôme dans sa propre résidence, même si elle l’a continué de la hanter, par son souvenir et ses photos sur les murs.

_________________

BECAUSE YOU'RE MINE
I WALK THE LINE


Dernière édition par Naomi Carlton le Sam 17 Oct - 17:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t89-let-the-rain-wash-away-all-the-pain-of-yesterday
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   Mer 30 Sep - 22:42


- there's a curse between us
between me and you -

c'est peut-être la fatigue qui appuie sur ses épaules musclées, ou la lassitude. c'est peut-être le temps qui fait son oeuvre sur son corps qui l'écrase. mais Isaac a l'impression de ne plus avoir de souffle, lorsqu'il ouvre la porte. un manque d'air, une compression qu'il tait. qu'il oublie dans un coin de son esprit, parce que Naomi est là. il tente de comprendre, il en est incapable. ce n'est juste pas logique. parce que Naomi est partie, qu'elle n'a rien à foutre là. qu'elle n'a plus donné de signes de vies depuis des mois, des années même. il a mal à la tête subitement, il n'y croit pas. il laisse les mots sortir, parce que c'est trop d'un coup. de son amour pour Naomi il est guérit. enfin, c'est ce qu'il pensait lorsqu'elle était loin, pas devant lui en train de le fixer de ses grands yeux de biche. mais qu'est-ce qu'elle vient foutre là ? il n'arrive pas à être en colère tant il est surprit, stupéfait. il n'a jamais vraiment apprécié les surprises, celle-ci ressemble plus à une mauvaise blague. il la regarde, parce qu'il ne voit pas vraiment ce qu'il pourrait faire d'autre. il la regarde comme on regarde une femme qu'on a pas vu depuis trois ans. comme une femme qu'on a épousé, à qui on a fait un enfant, et qui disparait. un regard rare dans la vie de tous les jours, il faut bien le dire. mais un regard dont il ne peut se débarrasser.  « Isaac. » oui, c'est son nom. le principale intéressé ne réagit pas. il se demande ce qu'elle va lui dire, il se demande aussi ce que lui devra dire. quelle réaction avoir face à ce retour soudain. mais il ne dit rien, il n'est pas prêt. il ne s'attendait pas à cette tempête sur ses épaules. il respire, enfin. pas beaucoup, mais assez.  « Je... je peux entrer ? » la encore il la fixe un moment. il réfléchit, il se demande si il doit l'accepter. Adam croquera-t-il dans le fruit défendu ? il a envie de lui dire d'aller se faire foutre, mais il en est incapable. il attendu ce retour, il a supplié les cieux de lui rendre sa femme. trois ans sans nouvelles. garce.  « Fais comme chez toi. » il s'écarte de l'encadrement de la porte, il la laisse passer. il ne saurait pas dire pourquoi mais il a besoin d'être gentil avec elle. avec tous le monde bien sur, mais surtout elle. parce qu'il ne peut la rayer de sa vie, faut croire. il la suit dans la maison. il ne sait pas trop quoi faire, quoi dire.  « Je... T'offre un café ? » c'est con, mais il n'arrive pas à être cruel. il n'arrive même pas à se plaindre. c'est trop surréaliste. c'est trop fou.  

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Isaac Hastings le Sam 17 Oct - 2:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Naomi Carlton
hearts are wild creatures,
that's why our ribs are cages.

avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 420
Pseudo : mistaken, karine
Face, © : (er) © milkovich, tumblr
Years old : twenty-seven yo
Job, studdies : researcher in medical biology @ allendale university
Love status : still married to isaac, separated | mother of lola & milo

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: (isaac, autumn festival)

MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   Mar 6 Oct - 20:41


- there's a curse between us
between me and you -

Elle est folle d’être revenue après toutes ces années. Mais sa plus grande folie, la véritable bêtise qu’elle ait commise, c’est celle de partir. De se laisser endoctriner par son père, se laisser empoisonner par ses mots. Il a abusé d’elle, de sa faiblesse, de son mal-être, et il a réussi à la manipuler comme un pantin. À quel dessein, au juste? Les siens? Pas une seule seconde, il n’a pas pensé au mal qu’il commentait, aux vies qu’il fichait en l’air avec ses machinations. Jamais. Sa propre douleur accaparait toute l’attention. Comme si le fait d’avoir le contrôle sur ses propres enfants lui donnerait le contrôle sur la maladie de sa femme. Sur la vie en elle-même, et sur le malheur qui s’abattait sur eux. Le blâmer pour toutes ses années d’errances, néanmoins, Naomi n’y parvenait pas. Elle aurait pu revenir, il aurait même fallut qu’elle revienne… mais elle ne l’avait pas fait. Elle était seule prophète de son malheur. Et face à Isaac, elle en perdait tous ses moyens. Qu’allait-elle pouvoir lui dire, sauf qu’elle désolée? Le mot n’était même pas assez fort pour décrire le sentiment qui l’habitait. Elle regrettait, elle aurait même tout fait pour revenir en arrière, mais tout ça, c’était impossible. Elle se contentait donc de lui demander si elle pouvait entrer, question d’acheter du temps, de se donner quelques secondes de répit, avant la confrontation qui viendrait, inévitablement. Il hésita, légitimement. Souhaitait-il réellement la laisser s’introduire à nouveau dans cette maison? Et dans sa vie, plus particulièrement. Il finit par céder. « Fais comme chez toi. » Cette phrase a un gout d’amertume, et d’ironie. Il y a longtemps qu’elle n’est plus chez elle, qu’elle a perdu ce droit de déclarer ce toit comme son chez soi. Mais elle entre tout de même, ce sentiment d’imposteur lui collant à la peau alors qu’elle franchit le seuil de cette maison remplit de souvenirs. Il l’a suit, comme une ombre, alors qu’elle avance dans ce couloir qui ouvre sur une salle familiale, auparavant remplit de vie, et qui, aujourd’hui, semble terne. La seule trace de vie apparente se résume aux quelques jouets de leur fille, qui traine à même le sol, et qu’elle évite soigneusement, bien que l’envie de tout ranger l’assaille – la maniaque de ménage qui sommeille en elle veille toujours. Ses pas finissent par la conduire jusqu’au sofa, ce même sofa qu’ils ont achetés quelques jours à peine après leur emménagement, et sur lequel ils se sont aimés, de nombreuses fois. Son regard erre dans la pièce, son esprit vagabonde, lui, à la recherche d’une multitude de souvenirs que ses murs contiennent. « Je… t’offre un café? » Il semble aussi maladroit qu’elle, incapable de réfléchir de façon cohérente face à cette situation, à ce coup du destin qui les réunit à nouveau sous le même toit. « Je… oui, je prendrais bien un café. » Elle accepte, bien que sa gorge nouée l’empêchera surement de le boire. Même si la soif est de loin sa dernière priorité. Isaac en profite pour s’éclipser vers la cuisine et Naomi pousse un soupir, ses épaules s’affaissant. À tâtons, ses mains cheminent sur le sofa, où traine une petite couverture appartenant à sa fille. Elle ose à peine s’en approcher, mais la tentation est si grande qu’elle finit par, du bout des doigts, la caresser, tentant de s’agripper à la moindre parcelle de sa fille, présente dans cette pièce. Quelques instants volés parmi une immensité de moments ratés. Rien qui puisse effacer le trou béant dans son cœur de maman.  

_________________

BECAUSE YOU'RE MINE
I WALK THE LINE


Dernière édition par Naomi Carlton le Sam 17 Oct - 17:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t89-let-the-rain-wash-away-all-the-pain-of-yesterday
Isaac Hastings
characters of no illusion
avatar

Since : 27/09/2015
Texts : 448
Pseudo : wayland/ marie
Face, © : Cox by @monroes
Years old : trente ans, un cap qui le rend plus triste qu'il ne l'aurait voulu
Job, studdies : il est pompier, un rôle qui lui tient à coeur et qui l'inspire depuis toujours
Love status : marié à un fantôme depuis cinq ans, il vit une vie de père célibataire, le coeur flanchant pour l'interdit

Take me into your loving arms
▪ Relationships:
▪ Availability: 0/6 (naomi; cleo; oskar; gail; bobbi; bela)

MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   Sam 17 Oct - 2:04


- there's a curse between us
between me and you -

la voix de Naomi raisonne dans la maison et Isaac se revoit, trois ans auparavant, arriver dans le logement sa fille dans les bras pour trouver des placards vidés de ses affaires et des pièces vidées de sa présence. il s'arrête parce que ça fait mal. parce que c'est un souvenir qu'il a voulu chasser depuis, un souvenir qui a creusé une cicatrice profonde en lui. une blessure qui n'a jamais vraiment guéri. un abandon, pire encore que celui de son père. un abandon pire encore que tout ce qu'il avait pu connaitre auparavant. mais il ne dit rien, il souffle et il reprend sa marche maladroite. il est trop gentil Isaac, il l'a toujours été. il est encore amoureux, aussi. c'es fou comme son coeur bat vite à cet instant. trois ans qu'il pense l'avoir oublié, qu'il est persuadé d'avoir enterré ses sentiments. conneries. il se retrouve là, idiot qui veut savoir où elle était, ce qu'elle a fait, si elle va bien. si elle a pensé à lui, à eux. si elle l'aime encore, aussi. non, il ne veut pas savoir. il s'insulte mentalement. elle l'a rayé de sa vie, c'est comme ça. ils n'ont plus rien à faire ensemble. elle a renoncé à eux. à Lola aussi. elle a le droit à un accueil poli, à un peu de son temps. mais c'est tout. parce que c'est son épouse. parce qu'elle a perdu le droit de l'être.  « Je… oui, je prendrais bien un café. » elle est là pour au moins dix minutes, alors. il se plante devant la machine à café, il n'a pas envie de la regarder. il entend des pas sur le parquet et c'est d'un coup son chien qui émet les seuls sons qui viennent crever le silence de la cuisine. un chien qui jappe, qui est content. qui découvre une nouvelle amie, et veut jouer. un chien arrivé après Naomi. un exemple un peu fou de cette nouvelle vie qu'il a fondé pour son enfant. « Eh mon pote, laisse la tranquille. » il s'accroupit, il caresse un peu la tête de l'animal avant de le pousser vers le salon. pas besoin de la bave d'Edgar pendant qu'il se confronte à son ex -le mot est étrange, même dans son esprit. il ne le dit jamais d'habitude. tant de choses qu'il ne dit jamais. il se relève, se retrouve face à elle et reste silencieux. il ne sait pas par où commencer. il n'est même pas certain de savoir ce qu'elle lui veut. alors il la regarde en silence, avant de retourner à son café qu'il fait avec concentration pour ne pas avoir à penser à elle. mais elle est là, il le sent. son coeur le sent, son corps aussi. il s'agace tout seul. son silence l'énerve, leur silence. d'un bond il se retourne vers elle.  « Lola vient de faire sa rentrée à la maternelle. Elle est turbulente, mais sa maitresse m'a dit qu'elle travaillait quand même bien. Elle passe son temps à faire du foot avec ses camarades, et à courir partout. Je l'ai inscrite a karaté, elle a insisté. Elle est gentille sinon, c'est une bonne gamine. Elle fait des dessins d'Edgar -le chien- et passe son temps à me réclamer des gâteaux. Elle aime le violet, faire du bricolage avec moi et regarder des reportages animaliers, et passe son temps à me poser un tas de question. C'est un véritable moulin à paroles, et elle est fascinée par les mots. Elle est impatiente de savoir lire, c'est une enfant intelligente. » sa fille est sa plus grande fierté. son bien le plus précieux. Naomi lui fait du mal, parce qu'il sait que sa place est auprès de l'enfant. mais non, pas moyen de l'imaginer arriver ainsi, comme une fleur. il croise les bras, son ton se fait plus distant, plus agressif aussi. « Pourquoi tu nous as laissé ? » il a besoin de savoir, même si la réponse risque de faire atrocement mal.

_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://townwaspaper.forumactif.be/t97-i-m-afraid-of-loosing-myself
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #10 - there's a curse between us (isaac)   

Revenir en haut Aller en bas
 
#10 - there's a curse between us (isaac)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» On a déjà vécu ça ou presque. [PV Isaac]
» Isaac "Target" Queen
» Way to the futur [PV Isaac & Scott]
» The Binding of Isaac (Le Sacrifice d'Isaac) (Attention âmes sensibles)
» Isaac Maslov

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (ALLENDALE, SC) :: (WALNUT STREET) :: (residential area)-